Deux mineurs testés positifs au Covid-19 à la prison de Domenjod

justice
Centre détention de Domenjod prison 241018
©Réunion la 1ère
Ecroués vendredi dernier au centre pénitentiaire de Domenjod, les deux mineurs ont été testés positifs au Covid-19 après avoir subi un dépistage lundi 14 septembre. Ils ont été placés à l’isolement dans une aile dédiée.
Hier mardi, les résultats des tests Covid réalisés sur deux détenus mineurs incarcérés vendredi dernier à la prison de Domenjod, se sont révélés positifs. Les deux jeunes qui sont asymptomatiques avaient subi un test de dépistage effectué lundi par une équipe mobile du CHU. Cette équipe se rend deux fois par semaine à Domenjod afin de tester les nouveaux arrivants.

A l’annonce de ces résultats, le personnel a appliqué le protocole Covid-19 instauré dans les prisons de l’île. Les deux détenus qui se trouvaient encore en cellule individuelle dans le quartier des nouveaux arrivants, ont été déplacés dans l’aile dédiée aux détenus Covid. Ils resteront à l’isolement pendant sept jours.
 

Pas de risque pour le personnel pénitentiaire

Comme le veut également le protocole sanitaire, l’administration pénitentiaire a établi une liste des membres du personnel qui ont été en contact avec les deux détenus. Reste qu’il y a relativement peu de chance que ces derniers soient contaminés. Le personnel est en effet équipé de masques, de visières et même de combinaisons afin de limiter le risque de contamination.

Pour autant, nous confie une source syndicale, les surveillants pénitentiaires sont quelque peu inquiets. L’ARS considère en effet le personnel pénitentiaire comme des cas contacts négligeables puisqu’ils sont protégés, et ces derniers n’ont ainsi plus à subir systématiquement de dépistage lorsque des cas de Covid-19 sont signalés derrière les barreaux.

Ce que les surveillants pénitentiaires ont du mal à accepter, nous indique-t-on. D’autant que certains de ces personnels ont consulté leurs propres médecins traitants qui leur ont recommandé de se faire dépister. De quoi être perdus.
 

Trois cas en prison depuis le début de la crise

Ce n’est pas la première fois que des cas de Covid-19 sont signalés en prison. Le premier cas positif remonte à la mi-avril. Le détenu arrivé le 15 avril à Domenjod avait alors été évacué vers le CHU Nord avant d’être reconduit dans l’unité spéciale Covid-19 de l’établissement pénitentiaire.

Plus récemment, au début de ce mois septembre, un autre détenu avait également testé positif avant que l’on n’apprenne finalement qu’il s’agissait d’une "fausse alerte". Au total, on recense donc trois cas de Covid-19 avéré en prison, depuis le début de la crise. Les trois cas ont été signalés chez des détenus du centre pénitentiaire de Domenjod.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live