Ericka Bareigts confirme sa candidature aux Régionales

gouvernement
Ericka Bareigts à la conférence de presse
Ericka Bareigts est favorable au port du masque obligatoire à l’extérieur jusqu’à mi-septembre. ©Indranie Pétiaye

La maire de Saint-Denis Ericka Bareigts était l'invitée de notre émission radio Dimanche politique. Interrogée par Gaël Le Dantec, elle a confirmé sa candidature aux élections régionales au mois de juin prochain.

Ericka Bareigts se verrait-elle siéger dans quatre mois à la tête du Conseil régional ? Interrogée par notre journaliste Gaël Le Dantec dans l’émission Dimanche politique sur Réunion La 1ère radio, la maire de Saint-Denis a bien confirmé qu’elle se porterait candidate au mois de juin.

"Oui, je m’y prépare pour ces élections régionales. Je suis sollicitée par de nombreuses personnes, de nombreux courants, du monde économique, des militants, au-delà des approches partisanes, par des citoyens", a-t-elle répondu.

Tête de liste

L’élue socialiste indique ne rien vouloir faire dans la précipitation. "Je me prépare à être à la tête d’une liste et je me laisse encore un peu de temps parce qu’il faut aussi stabiliser. Tout est encore très mouvant, instable. Et nous devons donc faire ces choix avec beaucoup de responsabilité".

Regardez ci-dessous un extrait de son interview qui était également diffusé en direct sur la page Facebook de Réunion La 1ère :

itw de Ericka de Bareigts

Une Gauche divisée ?

Des négociations étaient en cours depuis plusieurs mois avec les autres partis de Gauche mais celles-ci n’ont pas abouti à la création d’une liste commune.

"Je pense qu’on est arrivé au bout de ces discussions. Elles ont été longues, mais je crois qu’elles ont été nécessaires, indique Ericka Bareigts. On a acté les points de convergence et de divergence. Il n’y a pas de gauche irréconciliable. Il y a des approches qui sont peut-être un peu différentes et il y a en ce qui me concerne depuis le départ, une volonté d’être dans l’union pour pouvoir proposer aux Réunionnais un autre projet face à cet échec régional".

Ericka Bareigts confirme qu’elle n’a pas réussi à s’entendre avec Huguette Bello, qui sera sans doute la tête d’une liste PLR (Pour la Réunion). "Nous sommes des femmes engagées toutes les deux chacune avec son histoire politique et ses périples… (…) Moi je suis favorable à ce qu’on aborde ce premier tour comme une primaire citoyenne".

Trois candidats déclarés

Celle qui a succédé à Gilbert Annette à la tête du chef-lieu se voit donc désormais prendre la place de Didier Robert au sommet de la pyramide inversée. "On a eu quand même deux mandats de Didier Robert. Dix ans de gouvernance, ce n’est pas rien ! (…) La situation aujourd’hui est très mauvaise, elle est catastrophique", lance-t-elle en évoquant notamment le taux de chômage chez les jeunes, la problématique de l’environnement, de la mobilité ou encore de la formation professionnelle.

Ericka Bareigts n’est pas la première à s’être déclarée candidate. Vanessa Miranville avait été la première à annoncer publiquement ses intentions politiques. La maire de La Possession qui s’était déjà présenté pour la première fois aux élections régionales il y a onze, a confirmé officiellement sa candidature jeudi dernier. L’occasion pour elle de présenter les grandes lignes de son programme.

Le maire du Port Olivier Hoarau a lui annoncé être candidat aux Régionales par le biais des réseaux sociaux en octobre dernier. Une annonce qui a formalisé sa prise de distance d’avec son parti du PLR (Pour La Réunion) et d’Huguette Bello.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live