L’intersyndicale de la Région Réunion suspend la grève, dans l’attente d’une audience

social
Une intersyndicale des agents de la Région Réunion manifeste ce vendredi 11 mars 2022.
Une intersyndicale des agents de la Région Réunion manifeste ce vendredi 11 mars 2022. ©Delphine Gérard
L’intersyndicale reste dans l’attente d’une audience avec la présidente de la Région Réunion. Une rencontre tardive a bien été proposée par la collectivité, mais le calendrier ne colle pas. Les syndicats suspendent la grève pour manifester leur volonté d’apaisement.

Vendredi 11 mars, trois syndicats manifestaient devant l’Hôtel de Région. Alors en grève illimitée, le SAFPTR, FO et le SNUTER FSU demandaient à rencontrer la présidente de la collectivité régionale, Huguette Bello. En fin de matinée, une proposition de rencontre ultérieure a été envoyée par la Région en fin de matinée à l’intersyndicale.  

Un calendrier serré

La collectivité a ensuite publié un communiqué ce dimanche indiquant avoir invité l’intersyndicale à participer à une réunion d’échanges programmée avant la fin du mois. " La Région souhaite que les conditions soient réunies pour un dialogue respectueux et apaisé ", écrit-elle.   

Une rencontre cependant programmée pour le 29 mars prochain, soit après le vote du budget, et après la décision de renouvellement de contrat, remarque l’intersyndicale dans un communiqué publié ce lundi 14 mars. 

" Peu de marges de manœuvres seront donc laissées à la négociation, il nous faudra, encore une fois, prendre acte ", pointent les syndicats. Ces derniers notent également que l’invitation s’adresse à l’ensemble des organisations syndicales et ne vient donc pas en réponse à la seule intersyndicale.    

Grève suspendue dans l’attente d’un retour favorable

Cette dernière insiste dons pour que la présidente de la Région Réunion lui accorde un temps d’échange dédié, en amont de la réunion en Assemblée plénière prévue le 18 mars prochain. En gage de bonne foi, l’intersyndicale indique avoir " décidé de suspendre la grève dans l’attente du retour de la Région " quant à cette demande.  

Le non-renouvellement de 150 contrats, la fin brutale du télétravail ou encore l’examen de cas de souffrance au travail devraient être au cœur des échanges. L’intersyndicale de la Région Réunion exige de s’entretenir directement avec la présidente de la collectivité régionale car ils estiment rencontrer des difficultés pour mener le dialogue social dans la collectivité.