Coronavirus : où en est-on à Saint-Pierre et Miquelon ?

coronavirus
test covid-19
©Image d'illustration
L'archipel compte trois cas de Covid-19 connus ce lundi 13 juillet, tous placés en isolement strict depuis leur arrivée sur le territoire. Par mesure de précaution, les mairies de Saint-Pierre et de Miquelon-Langlade ont choisi d'annuler les festivités du 14 juillet. 
À Saint-Pierre et Miquelon, trois personnes ont été testées positives à la Covid-19 la semaine dernière. Arrivées via différents vols, elles étaient en quatorzaine depuis leur débarquement dans l'archipel. Ce sont les résultats de leurs tests de sortie d'isolement qui ont révélé qu'elles étaient porteuses du virus. 

Deux des personnes testées positives sont "non-contaminantes", selon la préfecture. Elles ne présenteraient "aucun risque de transmission", mais demeurent actuellement en isolement strict "à titre de précaution". Le troisième passager contaminé présente quant à lui un risque de contagiosité. Un arrêté préfectoral prolongeant sa quatorzaine d'une durée de quatorze jours lui a été notifié, "comme la loi et le décret organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire l’y autorisent". Aucun cas-contact avec cette personne n'a été recensé.
 

Les festivités du 14 juillet annulées 


Suite aux annonces de ces nouveaux cas, les mairies de Saint-Pierre et de Miquelon-Langlade ont fait savoir que les festivités du 14 juillet étaient annulées, "pour protéger la population""J'estime que tout n'est pas mis en oeuvre pour avoir un 14 juillet apaisé et qui puisse se dérouler de la meilleure façon possible", a ainsi expliqué Yannick Cambray, le maire de Saint-Pierre. 
 

 

Les mesures barrières toujours d'actualité 


De son côté, la préfecture a redonné dans un communiqué plusieurs recommandations sanitaires, à appliquer à compter du 11 juillet, date de la sortie de l'état d'urgence. "Afin de lutter contre la propagation du virus et préserver le système de santé, la préfecture et
l’administration territoriale de santé rappellent l’importance des gestes barrières, de la distanciation physique et préconisent le port du masque dans les espaces rassemblant du public (supermarché, commerces, mais aussi rassemblements festifs)."
 

À lire aussi > Coronavirus : où se faire dépister avant de prendre l'avion pour Saint-Pierre et Miquelon ?

Plusieurs établissements publics ont fait savoir qu'un masque serait exigé dans leurs locaux. C'est le cas, entre autres, de l'hôpital François Dunan, de la Caisse de préoyance sociale (CPS) et de la Poste de Saint-Pierre et Miquelon. Les protocoles sanitaires en place pendant l'état d'urgence dans les établissements recevant du public restent ainsi "nécessaires", pour la préfecture. "Les protocoles particuliers prévus par exemple dans les restaurants et les hôtels continuent de s’appliquer."

Le port du masque demeure aussi obligatoire dans les transports en commun. "À noter que dans les avions, les passagers doivent se protéger avec un masque chirurgical à usage unique."
 
Depuis le début de la crise sanitaire, quatre cas au total ont été recensés à Saint-Pierre et Miquelon. En avril dernier, une personne soignante avait déjà été diagnostiquée porteuse asymptomatique de la Covid-19 à la fin de sa quatorzaine. Elle était restée confinée plusieurs semaines, avant de pouvoir sortir de quarantaine suite à un test PCR négatif.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live