Coronavirus : où se faire dépister avant de prendre l'avion pour Saint-Pierre et Miquelon ?

coronavirus
tests covid pour voyager
Un prélèvement réalisé au laboratoire CBM69 de Villeurbanne (Rhône), le 23 mars 2020. ©JEFF PACHOUD / AFP
À compter du 11 juillet, les voyageurs qui souhaitent se rendre à Saint-Pierre et Miquelon ont l'obligation d'effectuer un test virologique en amont, pour prouver qu'ils ne sont pas porteurs du coronavirus. Ils doivent pour cela se rendre d'eux-même en laboratoire ou en centre de dépistage. 
Préparer sa valise, vérifier ses billets d'avion et... se faire dépister via un test Covid-19. Avec la promulgation de la loi de sortie d'état d'urgence sanitaire, les voyageurs devront bientôt fournir un justificatif prouvant qu'ils ne sont pas porteurs du virus pour se rendre à Saint-Pierre et Miquelon. 

À lire aussi > L'hôpital de Saint-Pierre s'équipe d'un automate de détection du coronavirus

À partir du 11 juillet, il sera en effet "obligatoire de présenter le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par le Covid-19", selon la préfecture de l'archipel. Ce test devra être effectué dans les 72 heures précédant l'embarquement. Les résultats devront être négatifs pour que les voyageurs puissent prendre l'avion. Ces derniers doivent lancer eux-mêmes les démarches pour se faire dépister.


Une carte des centres de dépistage français


Pour savoir où se pratique cet examen médical, il y a plusieurs solutions.

Les personnes actuellement en France métropolitaine peuvent se tourner vers le site du ministère de la santé français. On y trouve une carte interactive répertoriant les centres de dépistage les plus proches. Des indications sur les horaires de chaque centre et le numéro à appeler en amont pour prendre rendez-vous sont également affichées.

Les conditions pour se faire tester sont également disponibles sur le site du gouvernement. Il y est rappelé qu'il ne faut pas se rendre dans un lieu de dépistage sans rendez-vous.
 

Se faire tester au Canada


Au départ du Canada, la logistique est plus complexe, car les frontières restent fermées avec Saint-Pierre et Miquelon jusqu'au 31 juillet, à part pour des cas exceptionnels, comme le rapatriement d'étudiants saint-pierrais au Canada. Ces derniers doivent néanmoins effectuer un test, s'ils n'ont pas pu prendre le vol du 12 mai et souhaitent rentrer. 

Pour eux, se faire dépister est plus compliqué qu'en France métropolitaine, car les dispositifs varient selon les provinces. Les voyageurs actuellement au Québec doivent par exemple composer le 1 877 644-4545 pour être redirigés vers une clinique de dépistage à proximité. Dans d’autres provinces, il faut passer par le 811.

À lire aussi > 28 étudiants en quarantaine à l'hôtel à Saint-Pierre sont sortis

Dans certaines villes, comme à Montréal, des centres de tests mobiles ont été mis en place de manière temporaire, dans les zones les plus touchées par la Covid-19, d’après Radio Canada. De plus petites communes comme Mercier, en Montérégie, ont également bénéficié du dispositif.  

À noter que certaines provinces n’acceptent de tester que les patients à risques ou présentant des symptômes. D’autres territoires, comme la ville d’Ottawa, ouvrent leurs centres de dépistage à "tout résident […] qui estime en avoir besoin", dans la limite de ses capacités d’accueil. Pour en savoir plus, le média canadien anglophone CTVNews a répertorié la politique de chaque province, en mai dernier. Ces informations sont toutefois susceptibles de changer avec l’évolution de l’épidémie.




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live