Erosion de l'isthme, masques à l'école, justice : l’actualité de la semaine passée à Saint-Pierre et Miquelon

environnement saint-pierre (spm)
hebdo
©SPM 1ère

De nombreux sujets ont fait la une pour la semaine du 15 au 21 février à Saint-Pierre et Miquelon. Le port du masque dans les écoles fait débat, l’érosion de l’isthme de Miquelon-Langlade est au cœur des préoccupations et il y a également une actualité judiciaire.

Dans les événements qui ont marqué l’actualité cette semaine, il faut notamment retenir les perquisitions à la Dtam et à la Collectivité, le port du masque pour les enfants vivement discuté, la nouvelle bannière du centre commercial Marcel Dagort et l’érosion de l’isthme de Miquelon Langlade.

Nous vous proposons de redécouvrir ces événements à travers l’Hebdo de la rédaction :

 

L’isthme de Miquelon-Langlade peut-il être sauvé ?

 

Après les importantes dégradations qui ont été constatées au point kilométrique 16 de l’isthme de Miquelon-Langlade, liées aux récentes intempéries, des travaux d’enrochement d’urgence ont été effectués.

À lire aussi : Est-il possible de préserver l’isthme de Miquelon-Langlade de la montée des eaux ?

L’événement a ravivé le débat sur la conservation de ce site unique dans l’archipel et sur les solutions qui peuvent être envisagées pour que l’axe routier soit conservé tout en préservant la biodiversité du site.

Le port du masque à l’école est-il justifié ?

Depuis la crise sanitaire du mois de janvier, en lien avec une flambée des cas de Covid-19 dans l’archipel désormais maîtrisée, les enfants doivent porter le masque à l’école.

À lire aussi : Les avis divergent sur le port du masque dans les écoles primaires de Saint-Pierre et de Miquelon

Cependant, les parents d’élèves demandent un assouplissement de cette règle, jugée trop contraignante, notamment pour les plus jeunes enfants. La préfecture quant à elle, souhaite maintenir cette obligation en raison de "l’extrême fragilité de l’archipel."

Le centre commercial Marcel Dagort s’affilie à Super U

 

Un des distributeurs locaux change de couleurs : le centre commercial Marcel Dagort noue un partenariat avec la coopérative de commerçants indépendants Système U dans l’hexagone.

À lire aussi : Le centre commercial Marcel Dagort rejoint le réseau Système U

Les produits français proposés seront donc ceux de la coopérative. En revanche, pas de changement en ce qui concerne les produits canadiens, qui sont considérés comme des "produits régionaux".

Des perquisitions à la DTAM et à la collectivité

 

Et enfin dans le volet judiciaire, des perquisitions ont eu lieu à la DTAM et à la Collectivité Territoriale. La première pour faire suite au décès accidentel survenu dans l’ancien bâtiment de la Spec. La seconde intervient dans le cadre d’une enquête préliminaire concernant un appel d’offre datant de 2019, lors duquel une entreprise a déposé une plainte alléguant des irrégularités.