Pour la ministre Annick Girardin, Saint-Pierre et Miquelon a besoin "d'hommes et de femmes responsables"

coronavirus
ANNICK GIRARDIN MINISTRE DE LA MER
Depuis plusieurs jours les réactions sont nombreuses suite à la mise en place de mesures pour tenter d'enrayer l'épidémie de Covid-19 à Saint-Pierre et Miquelon, dont le pass sanitaire. Ce dernier fait couler beaucoup d'encre. Annick Girardin apporte des précisions sur son application localement.

Avec la recrudescence de cas positifs à Saint-Pierre et Miquelon, 198 cas actifs recensés au 14 janvier 2022, les autorités locales ont décidé, il y a quelques jours, de mettre en place le pass sanitaire dans l'archipel. Et c'est chose faite depuis ce mercredi. Une mise en application qui divise la population. Des manifestations sont organisées contre ce pass sanitaire depuis la semaine dernière. Une mesure qui a été adaptée localement afin de protéger au mieux les personnes les plus fragiles et le système de santé.

Le pass sanitaire applicable depuis le 12 janvier

 

La question n'est pas, est-ce que c'est des vaccinés contre des non-vaccinés ? Est-ce que l'on est pour ou contre le pass vaccinal ou sanitaire ? C'est comment on lutte tous ensemble, sur ce territoire, contre le seul ennemi que nous avons en commun : la Covid-19 et ses variants.

Annick Girardin, ministre de la Mer

 

Pour mémoire, le 11 janvier dernier une réunion était organisée sous la présidence de la ministre de la Mer à laquelle a prit part le préfet, les représentants de l'administration territoriale de santé, la gendarmerie, la caisse prévoyance sociale, le centre hospitalier, la DCSTEP ainsi que le député, le sénateur, le président de la collectivité territoriale, le maire de Saint-Pierre et celui de Miquelon.

À lire aussi : Le pass sanitaire est maintenant applicable à Saint-Pierre et Miquelon

Parmi les deux adaptations, retenues pour ce pass sanitaire et répondant aux spécificités locales actuelles, celle concernant les moins de 16 ans qui n'ont plus besoin du précieux document pour se rendre par exemple au sport, à des activités culturelles, dans les musées ou encore les bibliothèques.

L'autre adaptation concerne l'ensemble de la population, sans distinction d'âge. Elle permet de ne pas avoir à présenter de document pour accéder au sein des structures médicales à savoir le centre médical de Miquelon,  le centre de santé, les centres médico-psychologiques, le CSAPA et la maison de santé Apivia.

Pour Annick Girardin "il faut que l'accès aux soins soit possible pour tous, vaccinés ou non".

L'hôpital c'est un autre sujet. L'hôpital a aussi des patients et une antenne, l' USLD (unité de soins longue durée), qui nécessite que cette structure soit protégée mais que tous soient protégés. Car si demain on a une épidémie qui touche des salariés ou des agents de l'hôpital, on est mal pour la totalité de la santé.

Annick Girardin, ministre de la Mer

 

Pour les personnes non vaccinées, elles devront effectuer un test de dépistage avant de pouvoir se rendre au centre hospitalier François Dunan. Un test qui sera effectué à la pharmacie de l'hôpital et qui sera gratuit en cas de rendez-vous au sein de la structure ou en cas d'hospitalisation.

À lire aussi : Covid-19 : Un nouveau centre de dépistage ouvre ses portes à Saint-Pierre

Si certains résidents de l'archipel, professionnels des bars, cafés, restaurants et associations sportives n'ont pas caché leur inquiétude pour leur activité suite à la mise en place du pass sanitaire, Annick Girardin est confiante "Moi je suis une femme de solutions [...] On est à Saint-Pierre et Miquelon et les cas par cas on peut les traiter".

L'application du pass sanitaire dans l'archipel n'est pas définitif. Le dispositif pourrait être soit renforcé, soit levé selon la situation sanitaire.

Un rendez-vous a été donné dans un mois pour faire un état des lieux de l'épidémie et de la circulation du virus.

Annick Girardin, ministre de la Mer

 

À ce jour, aucun seuil du nombre de cas positifs n'a été fixé pour le retrait ou pas du pass sanitaire à Saint-Pierre et Miquelon. Comme l'explique Annick Girardin:  "j ai proposé que localement on arrive dans les 15 jours, à se poser des indicateurs acceptables pour le territoire. Acceptables, par rapport au nombre de lits de réanimation disponibles, de la capacité à prendre en soin réa des cas graves du Covid, de la capacité à protéger l'hôpital, fragilisé par sa petitesse, capacité à protéger les personnes fragiles, la population".

Le pass vaccinal entrera t-il en vigueur à Saint-Pierre et Miquelon ?

 

En ce qui concerne le pass vaccinal qui fait aussi l'objet de débats, le projet de loi a été voté en première lecture le 6 janvier 2022 à l'Assemblée nationale, après trois jours de débats, avec 244 voix pour, 93 voix contre. 27 députés se sont abstenus.

Sa mise en application est attendue autour du 20 janvier prochain. Les députés et les sénateurs n'ont pour l'instant pas réussi à trouver un accord. Le texte est de nouveau examiné à compter de ce 14 janvier.

À lire aussi : Quelles différences entre le pass sanitaire et le pass vaccinal ?

Si le pass vaccinal était en place dans l'archipel, "il pourrait être adapté dans les territoires par les préfets. Ils pourraient décider de le mettre ou pas en place avec des délais qui leur semblent judicieux [...] il y aura une capacité d'adaptation si malheureusement nous ne sortons pas de la situation qui est la nôtre". 

Annick Girardin se présentera t-elle aux élections territoriales ?

 

Une question à laquelle l'actuelle ministre de la Mer n'a pas souhaité répondre. 

Je dirais juste aussi que la motivation des élus ou la motivation de s'engager dans des moments difficiles, comme ces derniers jours dans l'archipel, ne donne pas envie de s'engager, donc on verra...

Annick Girardin, ministre de la Mer

 

Annick Girardin en a profité pour passer un message à la jeunesse : "ce territoire a besoin d'hommes et de femmes responsables, qui soient présents aux côtés de l'État, pour faire que l'avenir est possible. Nous devons sortir de cette crise de la Covid mais nous devons surtout projeter ce territoire dans un avenir meilleur pour notre jeunesse et c'est à eux qu'il faut faire passer un message d'espoir et de jeunesse".

Annick Girardin a également adressé un message à l'intention des commerçants et des enseignants de l'archipel. 

SPM La 1ère vous propose d'écouter dans son intégralité l'entretien d'Annick Girardin. La ministre de la Mer répondait aux questions de Delphine Jeanneau, d'Adrien Develay et d'Anastasia Laguerra.

©saintpierreetmiquelon