publicité

Marlène Miraculeux-Bourgeois jette l'éponge : Elle ne briguera pas un nouveau mandat à la tête de la commune de Capesterre de Marie-Galante

Elle a choisi de l'annoncer à ses amis et principaux soutiens : Marlène Miraculeux-Bourgeois ne sera pas candidate à sa succession pour le mandat de maire. Celle qui s'était illustrée dans le combat contre les sargasses pour sa commune préfère passer la main 

Marlène Miraculeux Bourgeois et sa lettre ouverte
Marlène Miraculeux Bourgeois et sa lettre ouverte
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Elle ne mènera pas le combat de trop. Marlène Miraculeux-Bourgeois a pris sa décision. Elle ne sera pas candidate à l’élection municipale de 2020. Au cours d’une rencontre avec les forces vives de l’île et ses amis, elle a fait part de sa grande lassitude et de sa volonté de passer à autre chose.
A 75 ans, cette pharmacienne de profession n'a pas été épargnée par le dernier grand combat qu'elle mène depuis plusieurs années maintenant, depuis l'arrivée des bancs de sargasses sur les côtes de l'Archipel guadeloupéen.
Actuellement suppléante du député Olivier Serva, elle a aussi été présidente de la Communauté des communes de Marie-Galante. Son retrait des enjeux municipaux pourrait aussi traduire son intention de quitter la scène politique guadeloupéenne.

Claude Danican

D’une manière générale, la Guadeloupe salue une décision exemplaire pour certains, courageuse pour d’autres. Ary Chalus le président de Région salut une sage décision prise par une battante et une femme de conviction. Au passage, il affirme aussi que lorsque l’on a la volonté et la force ont peut briguer un 4ème mandat

Quelques étapes du combat de Marlène Miraculeux-Bourgeois contre les sargasses : 

Les sargasses menacent à nouveau la commune de Capesterre de Marie Galante
Marie-Galante : Un combat pour vivre et non survivre
Les sargasses vues des Îles du Sud

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play