publicité

La catastrophique saison cyclonique 2017 touche à sa fin

Le 30 novembre marquera la fin de la saison cyclonique 2017. Le bilan humain et économique est catastrophique. Le mois de septembre a battu tous les records. Les ouragans Irma et Maria sont les plus violents jamais enregistrés dans la région. Presque tous les pays de la Caraïbe ont été touchés.

Roseau, la capitale de la Dominique après le passage de l'ouragan Maria © yahoo
© yahoo Roseau, la capitale de la Dominique après le passage de l'ouragan Maria
  • Par Caroline Popovic
  • Publié le
Harvey, Irma et Maria sont les noms des ouragans qui ont changé la Caraïbe et les États Unis pour toujours. Les dégâts se chiffrent en milliards d’euros et le nombre de victimes n’a pas encore été établi.

Les météorologues étaient incapables de prévoir l’intensification rapide de ces cyclones majeurs. En l’espace de quelques heures, Harvey, Irma, Jose et Maria sont passés du stade de tempête tropicale à la puissance maximale d'un ouragan de catégorie 5.  Maria a connu ce que les prévisionnistes appellent "une intensification explosive".

L’ouragan Irma a maintenu sa puissance de catégorie 5 pendant 3 jours consécutifs, du jamais vue, selon les experts. Les vents de 300 km/h ont été enregistrés à Barbuda, Saint-Martin et aux Îles Vierges.
À Barbuda 95% des constructions ont subi des dégâts. © abs
© abs À Barbuda 95% des constructions ont subi des dégâts.
L’île de Barbuda a été complètement dépeuplée après le passage de l'ouragan Irma. Toute la population a dû être évacuée, car 95% des constructions ont été détruites ou endommagées.

Maria était un ouragan de catégorie 5 quand elle a frappé la Dominique pendant la nuit du 18 septembre. L'île entière a été dévastée.  Deux jours plus tard, l’ouragan était rétrogradé en catégorie 4 lorsqu'il s'est abattu sur Porto Rico. Plus de deux mois après son passage, l’électricité n’est toujours pas rétablie et les habitants manquent de tout.

Maria et Irma ont frappé les Îles Vierges et les dégâts sur les infrastructures sont catastrophiques.

Des milliards d'euros de dégâts


Ces îles peinent à se remettre. La communauté internationale a promis 1,5 milliard d'euros pour reconstruire les pays sinistrés, or la région a besoin de 4 milliards. Les îles de la Caraïbe seront donc obligés d’emprunter de l’argent ce qui va alourdir le taux d’endettement de ces pays déjà en difficulté.
À Porto Rico les infrastructures ont été lourdement touchées. © rollingstone
© rollingstone À Porto Rico les infrastructures ont été lourdement touchées.
La Dominique, à elle seule, a besoin d’un milliard d’euros.

Les Pays-Bas et la France vont aider à la reconstruction à Saint- Martin. L’Union Européenne, la Chine et le Canada ont promis de soutenir les pays comme la Dominique et Antigue et Barbuda. Les États-Unis ont promis une aide monétaire globale de 3,6 millions d’euros.
La France et les Pays-Bas financeront la reconstruction de Saint-Martin. © nymag
© nymag La France et les Pays-Bas financeront la reconstruction de Saint-Martin.
Mais Barbuda a besoin de 185 millions d’euros pour sa reconstruction. Le Premier ministre d'Antigua et Barbuda a affirmé que seulement 25 millions de cette somme seront sous la forme de dons et qu’il va falloir emprunter le reste. Gaston Browne avait espéré que les États-Unis auraient été plus généreux.

Selon le Premier ministre d'Antigua et Barbuda, l'aide américaine est "un engagement décevant venant du pays le plus riche de la planète."

Cette année dans la Caraïbe, seules la Jamaïque, les Îles Caïmans, Aruba, Curaçao, Bonaire et Saint-Vincent et les Grenadines ont échappé aux vents d’une force cyclonique.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play