Certains abonnés d'Odyssi privés d'eau en mars 2020 seront dédommagés 

eau potable
Eau-argent
©Pixabay

C'est par un courrier adressé aux membres du collectif des usagers de l'eau de la CACEM que les présidents d'Odyssi et de la CACEM ont annoncé ce "dispositif exceptionnel de dédommagement du préjudice subi dans le contexte de la sécheresse 2020". Ils devront en faire la demande.

Depuis plusieurs mois, l'eau coule normalement dans les robinets des abonnés du centre (Schoelcher, Fort-de-France, Lamentin, Saint-Joseph). Mais le calvaire qu'ils ont vécu en pleine période de confinement, personne ne l'a oublié.  

"J'ai huit bidons de 5 litres remplis d'eau, au cas où. Ça nous a laissé des séquelles. Je renouvelle ces bidons quand je fais le ménage pour toujours en avoir", explique une abonnée du Lamentin. 

Réserve d'eau d'une abonnée du Lamentin
Réserve d'eau d'une abonnée du Lamentin par crainte d'une nouvelle coupure. ©Rs

Dans un courrier adressé aux membres du collectif des usagers de l'eau de la CACEM le 20 janvier 2021, Luc Clémenté, président de la communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique et Yvon Paquit, président du Conseil d'Administration d'Odyssi annoncent un "dispositif exceptionnel de dédommagement du préjudice subi par les abonnés de l'eau de la CACEM dans le contexte de la sécheresse de l'année 2020".

Courrier à l'attention des collectifs des usagers de l'eau CACEM/Odyssi

Ainsi, tous "les usagers abonnés d'Odyssi résidant à l'adresse de l'abonnement ayant été privé d'eau pendant plus de 72h consécutives" pendant la "période de sécheresse 2020 exposée dans l'arrêté préfectoral du 13 mars 2020", peuvent y prétendre.
Pour cela, ils doivent en faire la demande via "un formulaire mis à leur disposition par la régie Odyssi ou par les représentants des collectifs".

Sur demande de l’abonné, formulaire lui sera adressé, à compléter et à remettre jusqu’au 31 décembre 2021 au service d’Odyssi par courriel à une boîte mail dédiée ou par pli postal ou en agence. Le dédommagement sera effectué par émission d'un avoir qui sera intégré dans le compte de l’abonné. Une facture d’avoir sera adressée à l’abonné. 


Une procédure qui semble fastidieuse pour certains abonnés. "Ce n'est pas vraiment une victoire. On a été victimes et maintenant on doit quémander. Beaucoup ne vont pas le faire. Ils ont nos adresses pour nous envoyer les factures, donc ils auraient dû nous envoyer directement le montant du dédommagement", poursuit l'abonnée (en colère) du Lamentin. 

Concernant, le montant, il sera calculé au cas par cas par la régie d'eau en fonction de la consommation de chaque abonné.

Le mode de calcul du dédommagement : un trimestre de consommation d’eau sur la base du calcul de la consommation moyenne des trois dernières années. Ce trimestre de consommation d’eau s’applique sur la part de la consommation au potable y compris les taxes.


De plus, tout est mis en oeuvre afin que "les relances et mise en demeure d'Odyssi" concernant "les frais de retard pendant la période de la sécheresse du 13 mars au 13 septembre 2020 soient annulées". 

Contactée par nos soins, Évelyne Hierso, présidente de l'association de défense des usagers de l'eau en Martinique (ADUEM) a préféré attendre les rencontres prévues ce vendredi 22 janvier 2021 avec les responsables d'Odyssi et de la SME avant de s'exprimer. 


Rappelons que l'association avait gagné en appel le procès contre Odyssi en août 2020. La régie a été condamnée à verser 500 euros à chaque usager du collectif.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live