Le village de la transat Jacques Vabre menacé de perturbations à Fort-de-France, a été partiellement démonté

économie
Jacques Vabre /  déménagement prématurée
Exposants et techniciens mettent à l'abri leurs installations, à cause d'une menace de perturbation, à quelques heures de l'arrivée des premiers bateaux de la transat Jaques Vabre (22 novembre 2021). ©DR
Sous la pression de plusieurs manifestants et activistes, le village d’accueil des skippers de la transat Jacques Vabre installé sur le front de mer de Fort-de-France, a été contraint de plier une bonne partie de ses installations ce lundi 22 novembre 2021 en fin d’après-midi.

Scène inattendue ce lundi 22 novembre 2021, des chapiteaux du village d’accueil de la transat Jacques Vabre ont été débarassés.

Partenaires, sponsors, sonorisateurs et artisans n’ont voulu prendre aucun risque, face à la pression de plusieurs manifestants dès la mi-journée sur le site, en marge du défilé d’une intersyndicale contre le pass sanitaire, l’obligation vaccinale et la vie chère entre autres.

Village Jacques Vabre / démontage
Le village de la transat Jacques Vabre en cours de démontage prématuré à la suite d'une menace de perturbation (22 novembre 2021). ©DR

En quelques heures, le front de mer s’est vidé d’une logistique qui avait été préparée minutieusement plusieurs jours auparavant, afin d’accueillir dans les meilleures conditions festives et sanitaires les premiers bateaux de cette compétition nautique de réputation mondiale, après le Vendée Globe et la Route du Rhum. Près de 80 équipages sont engagés dans cette traversée de l’Atlantique.

Les amateurs de voile et les organisateurs se disent "dépités". Reste à entendre la réaction des élus politiques et du Comité Martiniquais du Tourisme, lesquels s’étaient félicités du choix de la destination Martinique, terme de cet évènement sportif majeur.

Cette contrariété laissera à n’en pas douter, un goût très amer aux promoteurs de l'épreuve, fissurant au passage la vitrine touristique de l’île.

Jacques Vabre / fin prématurée
Le village Jacques Vabre s'est vidé d'une bonne partie de ses installations sous la menace de perturbations, à quelques heures de l'arrivée des premiers navires de la compétition sur le front de mer de Fort-de-France (22 novembre 2021). ©DR