publicité

La Martinique joue sa qualification à la phase finale de la Gold cup face à Antigua et Barbuda

Le Stade Pierre Aliker de Fort-de-France accueille ce lundi soir (19 novembre) le troisième match international de la Ligue des Nations de la CONCACAF. La Martinique est opposée, à 20 heures, à Antigua & Barbuda. La rencontre est capitale pour la qualification pour la Gold Cup 2019.

La sélection de Martinique de football, au stade Pierre Aliker à Fort-de-France (7 juin 2018). © Daniel Lordinot
© Daniel Lordinot La sélection de Martinique de football, au stade Pierre Aliker à Fort-de-France (7 juin 2018).
  • Par Laurie-Anne Virassamy
  • Publié le
Pour se qualifier à la Gold Cup, il faut être parmi les dix premiers de ce championnat grandeur nature. Avant le match de ce lundi soir (19 novembre), la Martinique est 10e après sa victoire à Porto-Rico (1-0) et face aux Îles Vierges Britanniques (4-0). Dans la tête des joueurs, il y a donc la compétition phare de la CONCACAF. Mais il ne faut pas oublier l'autre enjeu, celui d'accéder au groupe A de la Ligue des Nations, rappelle Samuel Perreau, le président de la LFM.

L'adversaire des Martiniquais, Antigua & Barbuda, 21e des qualifications, devra confirmer son sursaut d'orgueil. En septembre dernier, les joueurs de Rolston Williams s'étaient inclinés à domicile 3 à 0 face à Sainte-Lucie. Le mois dernier, ils se repris en battant les Bahamas (6-0).

L'échec est interdit s'ils veulent participer à la Gold Cup, eux qui ont déjà frôlé à plusieurs reprises cet objectif. Pour cela, Antigua & Barbuda s’appuie sur une dizaine de joueurs professionnels ou semi-professionnels qui évolue en Angleterre. Le reste est composé des locaux et notamment l’attaquant Peter Byers, 34 ans, le doyen de l'équipe.
 

"Une forme de reset" pour les Joséphins ?


Côté martiniquais, on enregistre le retour de Wesley Jobello, le joueur du Gazélec Ajaccio, que l’on avait vu en juin dernier lors du Tournoi des 4. Avec Jordy Delem (Seattle Sounders FC/USA) et Julio Donisa (Red Star/Ligue 2), c'est l'un des trois professionnels du groupe. Le sélectionneur des Matinino, Mario Bocaly, fera sans Daniel Hérelle et Yordan Thimon, tous les deux suspendus, mais avec ses cadres : Yann Thimon (Club Franciscain), Andy Marny (Samaritaine), Sébastien Crétinoir ou encore Kévin Parsemain (Golden Lion).

L'incertitude du groupe tourne peut-être autour des Joséphins justement. Éliminés en Coupe de France vendredi, comment sont-ils physiquement et surtout mentalement ? Mario Bocaly leur fait confiance. "Un joueur de haut-niveau, c'est un joueur qui sait passer d'une situation qui l'a mis en difficulté, à une nouvelle situation. Ils nous ont dit clairement : "c'est fini, on a autre chose à jouer". Il y aura une forme de reset pour aller chercher ces trois points".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play