L'actu en bref de ce vendredi 16 novembre 2018

l'actu du matin
actu en bref
©La 1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec l'évolution des prix depuis la TGC, le patron de Newrest qui termine son séjour, Roch Wamytan qui rectifie ses propos sur les blocages à Saint-Louis, les suites judiciaires des violences à Païta Nord et au parc Fayard, ou Noël!

Le double impact de la TGC sur les prix

Ça monte globalement, ça baisse dans le détail: l’indice des prix à la consommation pour le mois dernier s’avère quelque peu schizophrène. L’explication se trouve du côté de la TGC, la taxe qui est entrée à taux plein au 1er octobre. 
Dans l’ensemble les prix augmentent de 0.4% - une hausse tirée par la surtaxation de l’alcool et des boissons sucrées. Car si on regarde l’alimentation sans ces produits, les prix baissent de 1.2%, et même de 4.9% par rapport au mois d’avril qui fait figure de référence, avant le déploiement de cela TGC. 
Ce qui fait dire au gouvernement, peu habitué à commenter les études de l’Isee, que la réforme fiscale a produit les effets promis en matière de baisse des prix et de contrôle de l’inflation. 
 

Le patron de Newrest s’exprime au terme de son séjour

Olivier Sadran, le fondateur et PDG de la société Newrest, termine une visite de plusieurs jours en Calédonie. Un déplacement qui s'est imposé, face à la crise des cantines dans laquelle son entreprise a été au cœur de la polémique. Gouvernement, mairies, caisses des écoles: Olivier Sadran s'est entretenu avec tous les acteurs concernés par le service de  la restauration scolaire. Invité hier soir du JT de NC la 1ere La 1ère, Olivier Sadran s’est montré là aussi rassurant. 
 

Blocages au Mont-Dore: Roch Wamytan rectifie ses propos

«Mes propos ne reflètent pas ma pensée, ils ont pu être mal exprimés, j’en suis désolé»: le grand chef de Saint-Louis, élu Union calédonienne, est revenu sur les propos qu’il a tenus au sortir de son entretien avec le Premier Ministre le 5 novembre. Interrogé sur les blocages de la RP1 au Mont-Dore, il avait répondu: «Les gens sont en colère, on peut les laisser s’exprimer, non ?» Dans un communiqué, Roch Wamytan explique regretter ces mots et «[tient] à affirmer [qu’il] n’encourage pas la violence passée et à venir». Il ajoute, entre autres, qu’«il n’est pas possible de cautionner des formes d’expression physiques violentes» d’un mal-être.  
 

Les suites judiciaires des troubles de Païta…

Dans l’affaire des violences survenues à la sortie de Païta le  lundi 5 novembre, l’une des six personnes interpellées avant-hier a été libérée. En revanche, les cinq autres mis en cause devaient être déférés ce matin, à l'issue des quarante-huit heures de garde à vue. L'un d'entre eux, âgé de 18 ans, a reconnu avoir fait usage d’une arme à plusieurs reprises, un fusil qui a été découvert par les enquêteurs enterré sous des arbres.
 

… et de la bagarre au parc Fayard

Dans la violente bagarre de samedi dernier, à Dumbéa au parc Fayard, l’homme de 22 ans interpellé mardi a été mis en examen pour violences avec arme sur les deux victimes. L’enquête va désormais tenter d'identifier et d’interpeller tous les co-auteurs et les divers complices dans cette affaire.
 

Attention aux tentatives d’arnaque 

Elles fleurissent en ce moment, sur le net, mais pas seulement. L’IEOM, Institut d’émission d’outre-mer, en a décelées de deux sortes. Les placements soit-disant miracles, et qui peuvent surtout coûter très cher, et la pêche aux informations confidentielles pour extorquer des renseignements sensibles comme des codes d’accès ou des mots de passe. Ces arnaqueurs se font souvent passer pour un organisme du territoire avec lequel vous avez pu être en relation. Soyez méfiant, surtout si l’on vous dit que c’est urgent.
 

Mouvement des avocats

Les avocats se sont mobilisés hier matin devant le palais de justice de Nouméa. Un rassemblement pour protester contre la réforme de la justice en cours, qui prévoit selon eux des dispositions néfastes pour les libertés individuelles. Leur principale préoccupation : la suppression de la cour d’assises.
 

Vers la création d’espaces-tests agricoles

Ce concept propose aux porteurs d'un projet agricole en province Sud de tester leur activité en conditions réelles, avant leur installation. Pour préparer la mise en place du dispositif, qui existe déjà en métropole, deux experts en la matière ont sillonné le pays à la rencontre des acteurs du monde agricole. Objectif : adapter l’outil aux spécificités de la Calédonie. La mission des experts a également pour but de repérer des futurs espaces-tests agricoles.
 

Noël, c’est presque demain!

Un mois et demi avant les fêtes, la ville de Nouméa semble déjà prête pour Noël. Les kilomètres de guirlandes et d’illuminations diverses sont déjà installés dans les arbres et hier soir, elles étaient allumées pour la première fois. Quant au grand sapin de la place des Cocotiers, il est en place depuis  hier après-midi, avec sa boîte aux lettres pour le père Noël.