L'actu en bref du dimanche 6 mai 2018

l'actu du matin
L’actualité en Nouvelle-Calédonie marquée par la fin de la visite d’Emmanuel Macron, et les grèves des cliniques et des professionnels libéraux de santé qui pourraient trouver une issue.

La grève des professionnels libéraux de santé pourrait prendre fin ce soir

L’intersyndicale qui réunit les médecins, les infirmiers, les dentistes et les kinés doit se réunir ce soir à 18 heures pour décider de la suite à donner au mouvement.
Une décision prise après une rencontre avec le président et le vice-président du Congrès vendredi matin. Rencontre rassurante selon le syndicat des infirmiers à domicile.
Solidaires de la grève des cliniques privées, les professionnels libéraux de santé s’étaient mis en grève en début de semaine pour protester contre le plan de réduction de déficit du Ruamm prévu par le gouvernement qui prévoyait notamment une baisse de leurs honoraires.

Vers une suspension du conflit des cliniques

Le collectif de la clinique Ile Nou-Magnin a rendez vous à 11 h ce dimanche au gouvernement avec le président Philippe Germain et Valentine Eurisouké, en charge de la santé. Les parties devraient signer une déclaration commune qui devrait conduire à la suspension de la grève.

Emmanuel Macron a quitté hier soir la Nouvelle-Calédonie après 48 heures denses et intenses

Une visite présidentielle conclue avec un discours de près d’une heure au Théâtre de l’Ile. Un numéro d’équilibriste reconnaissant d’un côté les ombres de la colonisation pour de l’autre appeler à une alliance des mémoires et à la reconnaissance de toutes les communautés.
Le chef de l’Etat n’a pas exprimé de préférence pour ou contre l’indépendance, renvoyant les Calédoniens à leur responsabilité le 4 novembre prochain. Mais il a rappelé l’importance stratégique, économique et militaire de la présence de la France dans le Pacifique. 
Discours dans l’ensemble apprécié par les élus calédoniens.  Rassurés pour les uns, les autres saluant sa dimension régionale.

Avant ce discours, Emmanuel Macron était au centre Tjibaou. Après une coutume et un échange avec Emmanuel Tjibaou, le président de la République a remis officiellement l’acte de prise de possession de la Nouvelle-Calédonie par la France en 1853.
Il a répété qu’il ne fallait pas voir dans ce geste un abandon. « L’heure n’est plus à la possession mais au choix et à la responsabilité » a-t-il ainsi déclaré en référence au référendum de cette fin d’année.

La séquence la plus sensible de ce dernier jour calédonien pour le président a sans aucun doute été son déplacement dans la matinée à Ouvéa. Emmanuel Macron  aura donc été le 1er président à fouler le sol d’Iaai,  30 ans jour pour jour après la tragédie de la grotte de Gossanah.
Emmanuel Macron accueilli d’abord à Fayaoué dans l’enceinte de la gendarmerie puis à Hwadrilla à la chefferie.  Il a ensuite accompagné les familles jusqu’à la stèle des 19. Il n’a pas déposé de gerbe lui-même mais il s’est mis en retrait et s’est recueilli  avec la population. Geste apprécié par la majorité de la population mais pas suffisant pour le collectif de Gossanah qui s’opposait à cette venue. Le collectif qui avait été empêché d’arriver jusqu’au site ce matin par un barrage filtrant des gendarmes.

Football

En 5ème journée de super ligue hier, Trio Sport  a remporté le derby des îles loyauté en s’imposant 3 buts à 2 face à l’As Wetr.
Horizon Patho et Magenta ont fait match nul 3 partout, même score pour Lössi et Poindimié.
Hienghène Sport a battu AGJP 2 à 1
Tiga Sport s’est imposé face au Sc Né Dréhu 1 à 0
Et puis Mont-Dore a battu Thio Sport 3 à 0.

Le Grand Prix des Raids de la Province Nord

La première épreuve de la saison à Touho a rassemblé 354 participants. Yohan Samanich l’emporte chez les hommes et Anne Kim chez les femmes.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live