Aircal envoie des ATR au Vanuatu pour récupérer des Calédoniens [MàJ]

coronavirus
Coronavirus Aircal avion vers Vanuatu
©Air Calédonie
La compagnie aérienne a été mandatée par le gouvernement pour rapatrier des Calédoniens bloqués au Vanuatu depuis l’arrêt des vols. Deux rotations sont organisées ce samedi pour récupérer une cinquantaine de personnes. 
C’est à la demande du gouvernement qu’Air Calédonie redécolle ce samedi. Deux rotations exceptionnelles sont organisées à destination de Port-Vila.
Il s’agit d’aller chercher les Calédoniens toujours bloqués au Vanuatu, dans le cadre du plan de rapatriement des ressortissants qui se trouvent encore en Métropole ou à l’étranger.
 

Deux vols ce samedi

Après les deux vols de vendredi en provenance de Sydney et Tokyo réalisés par Aircal, c’est donc Aircal qui est mis à contribution aujourd’hui. 
Un premier ATR a décollé à 7 h 30 ce matin et un autre un peu plus tard.
Les deux vols sont attendus à l’aéroport de la Tontouta  à 12 h 20 et à 14 h 20. Ils pourront embarquer chacun vingt-cinq passagers sur les appareils qui normalement peuvent accueillir soixante-dix passagers. 
L’opération est bien entendu réalisée avec le concours de la DASS afin de garantir le protocole sanitaire strict qui s’impose, tant pour les passagers que pour l’équipage. 
 

Des Calédoniens et des personnes en transit 

39 ressortissants calédoniens avaient été recensés au Vanuatu par le gouvernement. Et l’exécutif avait aussi accepté que des personnes, et notamment des résidents métropolitains, puissent effectuer des transits de la Nouvelle-Calédonie vers la Métropole. C’était le cas par exemple au Vanuatu. Onze personnes sont concernées sur les vols de ce samedi. 
Les explications de Samuel Hnepeune, le PDG d'Aircal, joint par Jeannette Peteisi 

Rapatriement Vanuatu itw Hnepeune


[MàJ dimanche] Ce sont finalement 44 personnes qui ont regagné la Calédonie depuis le Vanuatu ce samedi. Elles ont toutes été placées dans des hôtels réquisitionnés, le temps d'une quatorzaine pour les résidents Calédoniens, le temps de prendre leur avion pour la Métropole pour les passagers en transit. 
©nouvellecaledonie

Les précisions de Samuel Hnepeune, le PDG d'Aircal : 
©nouvellecaledonie

Les passagers en transit qui doivent regagner la France ont eux été pris en charge par les FANC :