Au Congrès, les élus clôturent les comptes de la Nouvelle-Calédonie pour l’année 2021

congrès de nouvelle-calédonie
Congrès de la Nouvelle-Calédonie
Le Congrès, image d'illustration. ©Sheïma Riahi / NC la 1ère
Session extraordinaire et chargée, ce mardi, au Congrès. Il a fallu toute la matinée pour que les conseillers clôturent les comptes de la Nouvelle-Calédonie concernant l’exercice 2021, par 36 voix pour et 18 abstentions. Avant de se pencher sur plusieurs textes d’importance.

Ils y ont passé toute la matinée. Les élus du Congrès ont validé ce mardi les comptes de la Nouvelle-Calédonie l’an dernier. Ou pour le dire de façon précise, ils ont approuvé le compte administratif et le compte de gestion concernant les trois budgets pays :

  • le budget de reversement (celui qui finance les établissements publics comme le Port autonome),
  • le budget de répartition (à savoir les dotations aux provinces et aux communes)
  • et le budget principal du gouvernement.

Les conseillers du boulevard Vauban ont aussi entériné la partie - très technique - qui concerne les clôtures d’autorisation de programme et d’engagement dans le budget propre à la Nouvelle-Calédonie.

Détail des votes

Ces quatre textes ont reçu 36 voix pour : celles des groupes indépendantistes, de l’Eveil océanien mais aussi de l’Avenir en confiance désormais composé de conseillers Rassemblement et du RN Guy-Olivier Cuénot. Il y aussi eu à chaque fois dix-huit abstentions, correspondant au reste des non-indépendantistes, à savoir le groupe Loyalistes présidé par Françoise Suvé, et Calédonie ensemble.

Avant le prêt AFD

Rappelons que l’an dernier, c’est l’Etat qui a impulsé le triple budget primitif de la Nouvelle-Calédonie, suite à la chute du gouvernement. Après la pause, les débats reprenaient dans l'après-midi avec un autre gros morceau : le nouveau prêt octroyé par la Calédonie auprès de l’AFD avec garantie de l’Etat. Le président du gouvernement a été autorisé à le signer.

Egalement à l’ordre du jour :