L'Australie à la rescousse pour endiguer la marée noire aux Salomon

environnement
Marée noire sur l'île Rennel, Salomon, 1er mars 2019
Photo de l'île Rennel souillée, publiée le 1er mars. ©Michael Field
L'Australie va intensifier ses efforts pour aider le gouvernement des Salomon à affronter la marée noire en provenance du vraquier échoué depuis un mois sur un récif corallien classé.
Bientôt un mois que le MV Solomon Trader a heurté le fond aux Salomon. C'était le 5 février, alors qu'il était en train de recevoir un chargement de bauxite sur l'île Rennell. Le plus grand atoll surélevé du monde, dont le tiers sud-est figure sur la liste du patrimoine mondial. A ce stade, les efforts n'ont pas permis de remettre à flot le vraquier de 225 mètres. Et des experts estiment que 75 tonnes de fuel lourd se sont échappées des cuves du navire, qui en contient 600 de plus.
 

Appel à l'aide

«En raison de l'aggravation des dégâts environnementaux, et d'une absence d'action des sociétés impliquées, le gouvernement des îles Salomon a demandé l'aide de l'Australie», a annoncé la ministre australienne des Affaires étrangères ce dimanche, dans un communiqué. «En réponse, écrit Marise Payne, nous mettons en place une opération de lutte contre la pollution, des équipements, des navires et du personnel spécialisé.»
   

Catastrophe environnementale

Cette opération sera conduite par l'Autorité australienne de sûreté maritime (Amsa) qui travaillera de concert avec les Salomon. L'Amsa conduit à intervalle régulier des missions de surveillance aérienne de la zone, pour prendre conscience de la gravité de la catastrophe environnementale. Des photos prises lors de ces survols aériens montrent de grandes traînées noires de fioul zébrant les eaux turquoises et des amas de matière pétrochimique visqueuse sur la côte.
 
Ile rennell Salomon
©Google Map
 

Aide néozélandaise

Longue de 85 km pour une quinzaine de large, l'île Rennell se trouve à 240 km au sud de Honiara, la capitale des Salomon, et à 1200 km au Nord de la Nouvelle-Calédonie. La Nouvelle-Zélande a également dépêché sur place deux spécialistes de la lutte contre les marées noires. Immatriculé à Hong Kong, le Solomon Trader est affrété par une société hongkongaise, mais on ignore précisément à qui il appartient.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live