nouvelle calédonie
info locale

Le bilan du bouclier qualité prix

consommation
bilan bouclier qualité prix
©Clarisse Watue
Trois mois après la mise en place du dispositif suite à la levée du contrôle des marges, est-ce que le bouclier qualité prix a eu l’effet escompté ?
 
Une étiquette jaune et rouge; vous les avez sûrement remarqués, apposées dans certains rayons ou sur des produits avec la mention « Bouclier Qualité Prix ». C'est là le signe distinctif qu’un produit fait partie d’un panier dont le prix total ne doit pas dépasser un certain montant : 32 000 francs par exemple dans un grand magasin de plus de 2500 mètres carrés. Le dispositif est étendu aux produits frais, comme les fruits, les légumes, les viandes et les poissons.

Objectif du gouvernement : lutter contre la vie chère.
Une mesure intégrée récemment dans le plan de relance économique de l'exécutif.   

"Le bouclier qualité prix est un outil qui permet d'avoir une réglementation des prix mais qui permet aussi aux opérateurs de se faire concurrence. On a vraiment voulu faire ça dans le plan de relance pour avoir cet outil qui permet de lutter contre la vie chère, qui permet d'augmenter la consommation et qui permet de donner du pouvoir d'achat aux ménages calédoniens" explique Christopher Gygès, membre de l’exécutif en charge de l’économie. 


Une baisse des prix 


Quelques mois après l’application du dispositif, le bilan est plutôt satisfaisant selon le gouvernement. 

"Les contrôles de la Direction des Affaires Économiques et de L'ISEE ont montré que sur les produits du dispositif, il y a eu une baisse des prix entre 15 et 20%. Sur l'indice des prix à la consommation, on est à 0% d'inflation et une baisse globale des prix sur les produits alimentaires " commente Christopher Gygès.


La qualité des produits remise en question

Mais lors de sa mise en place, l’UFC-Que Choisir a relevé quelques points négatifs. Notamment, la qualité nutritionnelle de certains produits soumis au bouclier qualité prix. 

"Nous nous sommes plaints du fait que l'on nous parle de bouclier qualité prix et que l'on n'ait rien sur la qualité, c'est-à-dire que l'on n'oblige pas les distributeurs à mettre un produit de meilleure qualité par exemple en matière nutritive "  explique Luce Lorenzin, présidente de l’UFC-Que Choisir.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Christopher Gygès indique que "la consommation des produits du bouclier qualité prix à augmenter, ce qui montre que les Calédoniens en ont beaucoup acheté et que la qualité n'était pas médiocre mais juste et je pense que les commerçants ont ajusté au fur et à mesure du dispositif, les produits qu'ils pouvaient mettre dans le dispositif " 

Prochaine étape, la création d’une application début février, pour permettre aux consommateurs de comparer les prix entre les différentes enseignes sur leurs smartphones.