Black Friday : origine, date, principe, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette journée de promotions

commerce
61a071284bf6b_260539979-194396436220698-3533592036050748200-n.jpg
Black Friday en Nouvelle-Calédonie, le 26 novembre 2021 ©Louis Perin
Depuis plusieurs années, le Black Friday s’impose comme un rituel de fin d’année. Venu tout droit des États-Unis, ce concept marketing et commercial fait le tour de monde, mais connaît quelques dérives. Origine, principe, date… Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette journée dédiée aux réductions.

Avis aux amateurs de bonnes affaires, le Black Friday est  la journée idéale pour faire des emplettes à prix réduits. C'est le concept de cette journée qui s’est imposée dans le monde depuis plusieurs années. Quelques jours avant Noël, c’est la même chose, les clients se ruent dans les magasins ou sur les sites de e-commerce afin de dénicher LE bon plan. Le principe ? Réaliser ses cadeaux de Noël à moindre coût. 

Quelles sont les origines du Black Friday ? 

À l’origine, le Black Friday vient des Etats-Unis et date des années 1960. Chaque année, le vendredi du mois de novembre, les américains - qui ne travaillent pas en général ce jour-là en raison de Thanksgiving - en profitent pour faire leurs emplettes de Noël dans les magasins. Au fil des années, les magasins ont proposé des promotions inédites lors de cette journée, à tel point que les rues étaient noires de monde. Résultat : les publicitaires y ont vu une opportunité d'appeler cette journée “le Black-Friday” et d’en faire un coup marketing. Depuis, de nombreux magasins voient en ce jour le moment idéal pour faire une bonne partie de leur chiffre d'affaires. 

  • Le Black Friday débarque en France

C’est dans les années 2010 que le Black Friday a fait son arrivée en France. Depuis, les grandes enseignes et sites de e-commerce voient leur chiffre d'affaires journalier tripler. En 2018, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, rappelait que le trafic moyen par jour sur des sites avait doublé. 

  • Le Black Friday en Nouvelle-Calédonie 

Sur le territoire, le Black Friday ne s’est pas tout de suite démocratisé, d’après les archives, cette journée s’est imposée au fil des ans, depuis 2017 environ. Désormais, elle est devenue le rendez-vous incontournable des calédoniens pour faire des bonnes affaires en magasin ou en ligne. En Nouvelle-Calédonie, la majorité des boutiques (textile, maroquinerie, parfumerie, librairie, cosmétique, tourisme…) se sont lancées dans le Black Friday à quelques jours des fêtes de Noël. 

Une date clé pour les commerçant en 2021. Après de longues semaines de fermeture en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, la plupart des commerces profitent de cette journée pour liquider leur stock et réaliser un important chiffre d'affaires. 

Quelle est la date du Black Friday ? 

Le Black Friday se déroule chaque année le 4ème vendredi du mois de novembre. Il a lieu, selon les années, entre le 24 et le 27 novembre. Censé se dérouler sur une seule journée, le Black Friday est en général étendu sur le week-end. Toutefois, tous les magasins n’appliquent pas cette prolongation des promotions. En 2021, le Black Friday se déroulera du 26 au 28 novembre. 

Le Cyber-Monday : qu’est-ce que c’est ?

Et après le Black Friday, vient le Cyber-Monday. Le lundi qui suit ces quelques jours de promotions est destiné à des offres inédites et à prix réduits uniquement sur le Web. Ainsi, les sites de e-commerce double voire triple leur trafic et nombre de ventes. Une aubaine pour de nombreuses enseignes. En 2021, le Cyber-Monday aura lieu le lundi 29 novembre. 

Un appel à la fast-fashion

Bien que ces journées de promotions aident de nombreuses personnes à dénicher des bonnes affaires, et à réduire son budget de cadeaux de Noël, le Black Friday et le Cyber-Monday sont aussi dénoncés. La raison ? L’appel à la sur-consommation et à la fast-fashion. En effet, cette journée génère de nombreux déchets et de la pollution. 

Les vêtements notamment, font partie des produits les plus achetés durant le Black Friday. "Il est difficile de résister à la bonne affaire, mais la fast-fashion signifie que nous consommons et jetons les vêtements plus vite que la planète ne peut le supporter", soulignait à RTBF, Kirsten Brodde, à la tête de la campagne "Detox my Fashion" menée par Greenpeace depuis 2011. L’objectif de cette campagne ? Rétablir l'équilibre, défier la mentalité du jetable et investir dans la qualité plutôt que dans la quantité. D’ailleurs, depuis 10 ans, “Detox my Fashion” a permis de sensibiliser le public à la sur-consommation et de permettre à plus de 80 entreprises de s’engager en faveur de l’environnement, comme le rapporte le site Greenpeace. De quoi nous faire réfléchir sur notre façon de consommer. N’est-ce pas ?

Reportage de Laurence Pourtau et Claude Lindor : 

©nouvellecaledonie