Carburants : comment se fixe le prix à la pompe ?

consommation
Une pompe à carburant, à Nouméa
Dimanche 1er mai, le prix de l'essence a augmenté de 18,1 francs CFP et celui du gazole a progressé de 25,6 francs. ©Cédric Michaut / NC la 1ère
Les prix des carburants ont bondi de plus de +10% pour l’essence et de +17% pour le gazole. Alors que ces coûts ne cessent de grimper, depuis le début de l’année, de nombreux Calédoniens se demandent comment sont calculés les prix à la pompe. Eléments de réponse.

Depuis le début de l'année, les prix affichés aux abords des stations-service n'ont jamais été si hauts. Le record est historique. Alors comment se calcule le prix de vente du carburant ?

Si l'on prend un litre d'essence, affiché actuellement à 185,4 francs CFP ; 98,2 francs permettent d'acheter le carburant et son transport, ainsi que les frais d'assurance ; 51,3 francs sont destinés aux taxes ; à cela s'ajoute la part du grossiste, à 14,2 francs ; 12,6 francs qui correspond à la part de la station-service et enfin une variable de péréquation, fixée à 3,7 francs, qui assure un tarif unique, dans toute la Nouvelle-Calédonie.

Des prix influencés par les cours du pétrole

René Féré, directeur général de la Société de services pétroliers, explique comment les prix des carburants peuvent être influencés par les cours du pétrole, eux-mêmes influencés par la conjoncture internationale. "Il y a une bonne partie de l'augmentation du prix du carburant que l'on a pu constater, ces derniers mois, qui est due à la reprise économique au niveau mondial. Certes, comme on peut le voir, par ailleurs, il y a eu un ralentissement net, au premier trimestre 2022, mais malgré tout, il y a eu ce phénomène de reprise d'après Covid-19 et, bien sûr, la guerre en Ukraine a été un paramètre de plus qui est venu se rajouter, mais là davantage sur un effet spéculation qu'un effet de rareté de l'offre par rapport à la demande", analyse-t-il.

Un plan d'action contre l'inflation attendu

Pour rendre le carburant plus abordable, en cette période de crise, les distributeurs pourraient-ils faire un geste, en réduisant leur marge ? "Nous, on gagne 14,4 francs. Juste pour vous dire qu'en un peu plus de 9 ans, la marge des compagnies pétrolières locales a baissé, en fonds constants, de -40%. C'est énorme. Il n'y a pas, je pense, un secteur d'activité sur le territoire qui a davantage contribué à ne pas créer d'inflation que les compagnies pétrolières sur le territoire", répond par la négative René Féré. "Il faut le dire, c'est quelque chose que les gens ne connaissent pas."

Mercredi 4 mai, le gouvernement a présenté un plan d'action contre l'inflation. Des mesures de soutien, par le biais de subventions, pourraient notamment être proposées aux automobilistes.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Lorelei Aubry et Cédric Michaut :

©nouvellecaledonie