Cinq choses à savoir sur Patrice Faure, le nouveau haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie

sécurité
PATRICE FAURE
©France 3

Il a été nommé nouveau représentant de l'Etat français en Calédonie. Patrice Faure, jusque-là préfet du Morbihan, s'envolera pour le Caillou le 3 juin, et s'isolera pendant 7 jours avant que sa prise de fonction ne devienne effective. Voici ce qu'il faut savoir sur lui. 

"Je pars le coeur lourd mais avec une grande envie de réussir." Patrice Faure, 54 ans, s'apprête à découvrir un nouveau territoire, bien loin et bien différent de celui qu'il quitte : la Bretagne. Il a en effet été nommé ce mercredi 19 mai en conseil des ministres, comme haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, en remplacement de Laurent Prévost, en poste depuis 2019.

Je suis très attaché à la Bretagne, au Morbihan... Mais c’est une très grande preuve de confiance du Président de la République dans une situation qui est là-bas un peu compliquée pour la France. C’est un vrai challenge avec un territoire et son histoire à prendre en compte. C’est extrêmement intéressant.

Patrice Faure, dans les médias métropolitains

 

Voici cinq choses à savoir sur Patrice Faure, qui quittera la Métropole pour le Caillou le 3 juin, et s'isolera pendant 7 jours avant que sa prise de fonction ne devienne effective.

  • Il connaît les Outre-mer

Le nouveau visage de l'Etat en Nouvelle-Calédonie est présenté par le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron comme étant "l’un des meilleurs préfets qu’ait connus la République." Natif de la Drôme, il était depuis 2019 préfet du Morbihan. Mais l'homme connaît bien les Outre-mer. De 2017 à 2019, il a été préfet de Guyane. Il a été nommé à ce poste juste après la grave crise sociale de mars-avril 2017.

Un véritable challenge alors que le département était en proie au chômage et à l'insécurité grandissante, il a dû gérer des dossiers épineux. "Tout est prioritaire, tous les dossiers seront traités le plus rapidement possible et le plus au fond des choses possibles", avait-il déclaré à cette époque.

  • Il a de l'expérience en gestion de crises

L'ancien directeur de cabinet du préfet de Mayotte de 2006 à 2008 s'affiche comme un homme d'action. Il a été en première ligne durant la crise sanitaire du Covid-19, afin d'organiser les confinements dans le Morbihan. Au cours de sa carrière, il a notamment été sous-directeur des moyens nationaux à la direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises.

Autre événement fort auquel il a été confronté : les phénomènes climatiques, comme en octobre 2020, face à la tempête Alex, qui a touché la Bretagne. Patrice Faure ferme alors les écoles et interdit aux transports scolaires de rouler. Une mesure qui a été diversement appréciée à l'époque, certains la jugeant même disproportionnée. Sachant que la Nouvelle-Calédonie est confrontée chaque année à des cyclones et autres dépressions tropicales, sa réactivité et son expérience en matière de gestion de crise pourrait être bénéfique pour le Caillou.

Par ailleurs, il est passé par la DGSE avant de rejoindre le cabinet militaire du ministère de l'Outre-mer en 2004. En 2008, il a été chef de cabinet d'Yves Jégo, ministre de l'Outre-mer, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. 

  • Il a fait de la lutte contre la délinquance et l'insécurité ses priorités

Considéré comme un spécialiste de la sécurité, il a été directeur de la police générale à la préfecture de police de Paris. Lors de sa carrière dans le Morbihan, la lutte contre la délinquance routière a été l’une de ses priorités. Il a notamment installé de nombreux radars dans le département. Des opérations "coup de poing" ont été régulièrement organisées sur les routes. Selon les médias locaux, Patrice Faure aime "faire des actions et le montrer." Des méthodes qui seront scrutées en Nouvelle-Calédonie, quand on sait que la sécurité routière est une forte problématique.

En avril 2020, il a surpris tout le monde dans le Morbihan, en prenant une veille de week-end, un décret interdisant la vente d’alcool fort. Les autorités se plaignaient des violences conjugales liées en partie à une alcoolisation massive. Il a reçu près de 500 000 mots d’insultes, mais aussi des lettres de remerciements de la part de victimes et des associations de lutte contre les violences conjugales. L'alcool : un autre sujet sensible, que l'on retrouve en Nouvelle-Calédonie.

  • Il se décrit comme "méthodique, organisé, plutôt pointilleux"

Sur ses traits de caractère, ce père de six enfants se décrit comme "méthodique, organisé, plutôt pointilleux. Je tiens à ce que mes engagements soient tenus." Et sur la manière utilisée ? "Je suis franc et direct. Je dis les choses en toute transparence." Titulaire d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de mathématiques, il est aussi diplômé de l’école militaire de Coëtquidan et de l’école d’État-major.

  • Il arrive dans un moment charnière en Nouvelle-Calédonie

Sa mission en Nouvelle-Calédonie, un territoire qu'il n'a jamais visité, sera de poursuivre le dialogue politique entamé par le ministre de l'Outre-mer, Sébastien Lecornu, et d'organiser la troisième consultation référendaire, prévue par l'Accord de Nouméa. Pour rappel, Patrice Faure vient d'être nommé alors que les rencontres à Paris sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie démarrent le 25 mai prochain. Le nouveau haut-commissaire arrivera sur le territoire dans un contexte économique, social et politique délicat; cela fait en effet plus de 100 jours qu'il n'y a plus de gouvernement.