Corps électoral, débats, cumul des mandats, portraits de Virginie Ruffenach et de Joannès Ititiaty : le journal des législatives 2022 en Nouvelle-Calédonie, n°5

élections
journal de campagne
Dans le journal de campagne du vendredi 3 juin. ©NC La 1ère et DR
Dans notre compte-rendu quotidien de la campagne pour les législatives en Nouvelle-Calédonie : débats entre candidats de la première et de la deuxième circonscription, un point sur les textes qui encadrent le cumul des mandats, le corps électoral au centre des discussions ou encore les portraits des candidats Virginie Ruffenach et Joannès Ititiaty. J-9 avant le premier tour.

Elle peut sembler morne, cette campagne, et dans le même temps, elle s’accélère à l’approche du premier tour, qui se déroulera le dimanche 12 juin. 

#Débats

Hier soir, NC la 1ère organisait le premier de ses deux débats télévisés, celui consacré à la première circonscription. Suivant les règles de l’équité, il a vu participer Virginie Ruffenach (LR), Wali Wahetra (FLNKS), Guy-Olivier Cuénot (Rassemblement national) et Philippe Dunoyer (Majorité présidentielle). A retrouver

Ce vendredi midi, c’est en radio qu’ont débattu des candidats, cette fois de la seconde circonscription. Il s’agissait d’Alain Descombels (Rassemblement national), Nicolas Metzdorf (Majorité présidentielle), Gérard Reignier (FLNKS) et Thierry Santa (LR). Vous pourrez réécouter l’émission, ainsi que celle du 20 mai dédiée à la première circonscription, en cliquant ici.

#Le cumul des mandats 

Plusieurs textes ont limité cette pratique au cours du temps, afin d’éviter les conflits d’intérêt et d’obliger les parlementaires à se consacrer pleinement à leur mandat. Explications de Charlotte Mannevy.

Le cumul des mandats est une maladie très française. Avant 2017, 82% des députés et 77% des députés étaient en effet des cumulards. Une exception en Europe. Pour lutter contre ce phénomène, la loi de 2014 a considérablement réduit les possibilités de cumul. Ainsi un parlementaire ne peut plus cumuler son mandat avec celui de maire  ou d’adjoint au maire, de président ou de vice-président de n’importe quel exécutif local, comme les provinces par exemple.

Impossible, également, de conserver une fonction exécutive locale dite dérivée comme la présidence d’un conseil d’administration. Le député Philippe Gomès l’a constaté à ses dépens en 2017, puisqu’il n’a pu conserver la présidence de Nouvelle-Calédonie Energie.

Cette réforme a eu un impact très important sur la vie politique française, puisqu’au lendemain des législatives de 2017, 38% des députés ont dû renoncer à leur mandat local. Elle a également eu un impact sur la féminisation de l’assemblée, qui compte depuis 39% de femmes contre 27% lors de la précédente mandature.

#Le corps électoral, sujet de campagne 

Il y a un dossier qui se retrouve dans la plupart des programmes déroulés par les candidats à ces législatives, celui de la restriction du corps électoral spécial provincial. Suppression ou maintien, les avis sont tranchés. Un cas de constitutionnalité, pour nos futurs députés.

Voyez l’analyse de Bernard Lassauce et Claude Lindor :

©nouvellecaledonie

#Portrait de Virginie Ruffenach 

Virginie Ruffenach, invitée du JT de NC la 1ère le dimanche 27 février. 2022
Virginie Ruffenach, invitée du JT de NC la 1ère le dimanche 27 février. ©NC la 1ère

C’est sa première candidature aux législatives. La vice-présidente du Rassemblement-Les Républicains, 49 ans, se présente dans la première circonscription. Son parcours avec Malia-Losa Falelavaki.

Virginie Ruffenach est née Clarot, le 19 septembre 1973, à Nouméa. Elle passe les trois premières années de son enfance à Ouinné, village minier au Sud de la côte Est, entre Thio et Yaté, où ses parents sont instituteurs. Puis à Koutio, commune de Dumbéa. Après une scolarité dans la capitale, elle part faire des études en France, à Strasbourg.

Revenue en Calédonie, la voilà titulaire d’un Capès de physique- chimie, et enseignant dans le second degré. Virginie Ruffenach s’engage ainsi dans l’association Symbiose : Fête de la science, création des Vaisseaux des sciences nickel et biodiversité, Olympiades de la chimie.

Son engagement politique, c’est en 2006, avec la volonté de combattre le gel du corps électoral. Elle rejoint le Rassemblement en 2007. Virginie Ruffenach en est secrétaire générale adjointe, puis secrétaire générale, avant de devenir, en 2019, vice-présidente de ce parti signataire des Accords de Matignon et de Nouméa.

Depuis 2019, elle préside le groupe Avenir en confiance au Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Virginie Ruffenach est candidate LR dans la première circonscription. Son suppléant est Warren Laukau, un ingénieur enseignant calédonien de 32 ans, métis wallisien, tahitien et indonésien.  

#Portrait de Joannès Ititiaty 

Joannes Ititiaty
Joannes Ititiaty, candidat aux législatives dans la seconde circonscription ©DR

Il se présente sans étiquette dans la seconde circonscription. Zoom sur Joannès Ititiaty, 38 ans, avec Medriko Peteisi.

Joannes Ititiaty est né le 23 novembre 1983. Ce père de trois enfants s’avère le seul candidat, dans ces législatives, à habiter dans un squat. Celui de Nouville, en l’occurrence. Spécialisé dans la mécanique, il se dit fervent défenseur de l’environnement, il monte actuellement un projet de pépinière sur Dumbéa.

Porte-parole du collectif de défense des familles assises coutumièrement à Nouville, il brigue une place à l’Assemblée nationale considérant qu’il ne se retrouve pas dans la sphère politique actuelle. Pour cette figure active du mouvement anti-vax, la situation du pays ne cesse de s’aggraver et le peuple calédonien n’est pas pris en considération. Ce sont là les raisons qui l’ont poussé à déposer sa candidature aux législatives. Sa suppléante est Loreta Azezari de Bourail.

#En campagne

Depuis le début de la semaine, les spots officiels de campagne sont diffusés en télé et en radio. Ils sont aussi accessibles sur notre site, en cliquant ici.

Passons sur le terrain. Dans la seconde circonscription, sur neuf candidatures au total, quatre sont non-indépendantistes. Parmi elles, celle de Thierry Santa et Vanessa Wacapo. Lors d'une réunion publique à Dumbéa, les candidats du Rassemblement-LR ont tenté d'expliquer ce qui les distingue de leurs concurrents. A savoir, selon eux, la loyauté et la fidélité. 

Retrouvez le reportage de Dave Waheo-Hnasson et Carawiane Carawiane :

©nouvellecaledonie

Wali Wahetra aussi, se trouvait à Dumbéa, ce jeudi. Puis direction l'île des Pins ce vendredi :

On croisait jeudi soir Virginie Ruffenach à Nouméa, Ducos, rue de Papeete :

Pascal Lafleur, qui se présente comme "le candidat surprise", a pour sa part tenu un meeting qui a fait salle comble, jeudi, à Nouméa. Un des messages principaux : "Ne pas voter, c’est faire le lit de candidats que vous ne voulez plus voir représenter notre pays".

Législatives 2022, Pascal Lafleur en meeting à Nouméa le jeudi 2 juin.
Pascal Lafleur en meeting à Nouméa le jeudi 2 juin. ©DR

Pendant ce temps, les candidats de Construire autrement invitent les autres à signer, comme eux, une "charte des parlementaires" de Nouvelle-Calédonie.

 #À l'agenda de ce (long) week-end

Samedi 

  • À 8 heures, Nicolas Metzdorf à Dumbéa, au Studio 56, puis à 18 heures au Tiéti à Poindimié. 
  • A 9 heures, Muneiko Haocas en réunion d’information à Païta.
  • À 18 heures réunion de proximité pour Wali Wahetra à la salle Kafoa de Rivière-Salée. 
  • À 18 heures, réunion publique de Gérard Reignier au Dock socioculturel de Païta. 
  • Philippe Dunoyer a annoncé qu'il suspendait sa campagne vendredi et samedi "pour honorer la mémoire de Jean Lèques".  

Dimanche

  • À 7 heures, Philippe Dunoyer tracte au marché de Nouméa.   
  • À 18 heures, réunion avec Nicolas Metzdorf dans les jardins de la mairie de Koumac.  
  • Evénement en ligne pour Guy-Olivier Cuénot et Alain Descombels, qui répondent aux questions des internautes.

Lundi

  • Joël Kasarhérou à Lifou. 

 #Sur nos antennes

NC la 1ère se mobilise en télé, en radio et sur le web pour faire vivre la campagne des législatives en Nouvelle-Calédonie : 

  • Le jeudi 9 juin, à 20 heures, débat télé entre candidats de la seconde circonscription. Sont invités : Alain Descombels, Nicolas Metzdorf, Gérard Reignier et Thierry Santa.
  • Ce vendredi, à 19h30, le candidat Jérémy Simon invité du JT. Ce samedi, à 19h30, la candidate Ruffenach invitée du JT. 
  • Ce dimanche, à 19h30, le candidat Dunoyer invité du JT. 
  • À 6h30 en semaine, journal de campagne dans la matinale radio. 
  • Peu après 7 heures en semaine, invitée de la matinale radio spéciale législative. Mardi, place à Virginie Ruffenach. Ce vendredi, c'était Muneiko Haocas
  • Vers 19 heures en semaine, publication sur le site du journal de campagne numérique. 
  • À 19h30, journal de campagne dans le journal télévisé, sauf le lundi pour cause de Coup de sport ni le jeudi, avec la page culture. 
  • La semaine prochaine, modules #onvousrépond avec les questions des internautes aux candidats.

Les candidats aux législatives 2022 dans la première circonscription.
Les candidats aux législatives 2022 dans la première circonscription. ©NC la 1ère

Législatives, les candidats dans la seconde circonscription de Nouvelle-Calédonie, V2
Les candidats dans la seconde circonscription de Nouvelle-Calédonie. ©NC la 1ère