Covid-19 : l'aide pour les frais funéraires adoptée par le Congrès

congrès de nouvelle-calédonie
618b44f124607_congres-1-web.jpg
Façade du Congrès de la Nouvelle-Calédonie. ©Gédéon Richard / NC la 1ère
Réunis en séance publique ce mardi, les élus du Congrès ont notamment débattu sur le texte portant sur la prise en charge de certains frais funéraires, dans le contexte de l'épidémie de Covid. L'aide a été fixée à 191 400 francs par défunt.

Les familles endeuillées par la crise du Covid-19 auront droit à une aide financière pour les frais funéraires de leurs proches. Le 10 novembre dernier, le gouvernement avait annoncé la création de cette aide. Ce mardi 30 novembre, le Congrès a adopté le projet de délibération. L'aide est aujourd'hui fixée à 191 400 francs par défunt, sans distinctions particulières.

Un critère d'attribution qui fait débat

C'est l'article 4 du projet de délibération qui a fait débat ce mardi matin. Ce dernier fait en effet référence aux revenus du défunt. Il précise que l'aide dépendra des revenus.

L'Eveil océanien et l'Avenir en confiance se sont opposés à cet article et considèrent qu'il ne faut faire aucune différence entre les Calédoniens. Virginie Ruffenach, présidente du groupe Avenir en Confiance au Congrès, a souligné que si la personne décédée prenait en charge toute sa famille, "comment cette famille comptait-elle financer les obsèques ?"

L'UNI, par la voix d'Ithupane Tieoue, souhaitait au contraire que l'on prenne en compte les ressources de chacun. Du côté de Calédonie ensemble, Philippe Michel a fait remarquer que "la Nouvelle-Calédonie se retrouve aujourd'hui dans des conditions financières très difficiles" et dans ces circonstances, il fallait "maintenir les conditions de ressources." Il rejoint ainsi la position de l'UNI.

Après le vote des élus, l'article 4 a été modifié : ce sera donc une aide qui sera versée indépendamment des revenus du défunt ; la délibération a finalement été adoptée. L'aide sera également applicable si le territoire devait connaître d'autres périodes de confinement. 

Reportage de Dave Waheo-Hnasson : 

©nouvellecaledonie