Des glaces Häagen-Dazs retirées de la vente

consommation
Quatre lots de glaces vanille ont été rappelés.
Quatre lots de glaces vanille ont été rappelés. ©Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
Des crèmes glacées Häagen-Dazs à la vanille ont été rappelées et retirées des rayons. Elles pourraient renfermer de l'oxyde d'éthylène, une substance cancérigène.

Après le scandale des pizzas Buitoni contaminées à la bactérie eschirichia coli, les chocolats Ferrero responsables d’une épidémie de salmonellose, ce sont désormais les glaces à la vanille Häagen-Dazs qui sont dans le collimateur des autorités sanitaires. Pour cause, elles pourraient contenir une substance cancérigène.

C’est le géant américain de l’agroalimentaire General Mills qui a donné l’alerte. Des traces d’oxyde d’éthylène ont été détectées dans la vanille qui parfume les pots de glace Häagen-Dazs. Il s’agit d’un pesticide interdit en Europe, comme le rappelle Martine Cornaille, la présidente d’Ensemble pour la planète (EPLP). 

"L'inertie du gouvernement"

" Le fabricant Häagen-Dazs estime que ce pesticide provient de l’extrait de vanille utilisé. La vanille est importée de pays-tiers hors Union européenne où la réglementation pesticide est différente. Sans doute plus laxiste puisqu’elle autorise l’utilisation de cet oxyde d’éthylène."

En Calédonie, le Sivap, le service d’inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire a demandé le retrait du produit en magasins et un rappel des produits déjà vendus. Les consommateurs ont été alertés ce jeudi soir seulement alors que  l'information circule depuis plusieurs jours. Une information trop tardive selon EPLP qui dénonce "l'inertie du gouvernement".  

Les lots concernés sont les suivants : 

> GTIN 3415581311716 Lot Tous les lots DDM (date de durabilité minimale) entre le 06/07/2022 et le 21/05/ 2023

> GTIN 3415581101010 Lot Tous les lots DDM entre le 06/07/2022 et le 21/05/ 2023

> GTIN 3415580503518 Lot Tous les lots DDM entre le 06/07/2022 et le 21/05/ 2023

> GTIN 3415581586718 Lot Tous les lots DDM entre le 06/07/2022 et le 21/05/ 2023

Des clients remboursés

Du côté des importateurs, on assure que les clients seront remboursés. "L’essentiel du stock est chez nous, à 98%. Depuis jeudi dernier, ce stock est gelé chez nous, assure Frédéric Drouet, directeur de Bargibant. Ensuite, on a averti tous nos clients de procéder aux rappels. On les rembourse au fur et à mesure. Nous, on s’adresse essentiellement à des professionnels. 99% de notre activité, c’est de vendre à des supermarchés ou des magasins."

Pour ce qui est des particuliers, ils peuvent aussi rapporter les glaces en supermarchés pour se faire rembourser. 

La France "très très stricte"

Frédéric Drouet estime, pour sa part, que seule la France se montre "très très stricte" face à l’oxyde d’éthylène. "En France, on a considéré qu'il n'y avait pas à discuter, que les produits devaient être retirés de la vente bien qu'il n'y ait pas eu de détections dans les produits finis. Ils ont considéré que dès lors que l'ingrédient était touché, il fallait éliminer tous les produits et les retirer de la vente. La France a procédé à peu près à 3500 retraits de lots pour des centaines de tonnes mais pas que de Häagen-Dazs. On a eu le même problème sur des produits Nestlé."

A l'inverse, souligne-t-il, "les autres pays européens ont procédé à beaucoup moins de retraits et certains pas du tout considérant que dès lors que le produit fini n'affichait pas de détections, il n'y avait pas de problème". 

Pour plus d'informations sur les retraits alimentaires :  rappel.conso.gouv.fr