Deux cas de Covid-19 «faiblement positifs» en Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Port de Nouméa : 11 personnes contact au coronavirus isolées en quatorzaine
©NC la 1ère
Le décompte Covid-19 en Nouvelle-Calédonie est passé à 32 avec la découverte, ce vendredi, de deux cas, dans des contextes différents. Les deux personnes ont été conduites à l'unité dédiée du Médipôle, dont le protocole de sortie a changé. 
Deux contextes, deux porteurs : les 254 tests PCR de dépistage effectués ce vendredi en Nouvelle-Calédonie ont révélé deux cas «faiblement positifs» au Covid-19, apprend le point sanitaire du jour. Sur une personne qui effectuait sa quatorzaine dans un hôtel réquisitionné, et sur un militaire.
 
Point sanitaire du 20 novembre 2020, deux cas en plus
©Gouvernement NC
 

Direction l'hôpital

Tous deux ont été conduits à l’unité Covid-19 du Médipôle, qui ne comptait plus de patient. «Des investigations sont en cours avec la direction Interarmées du service de santé pour identifier les éventuels cas contacts du militaire», précise le gouvernement.
 

Précédent

Voilà qui porte à 32 le nombre de cas détectés sur le Caillou depuis le 18 mars. Le précédent avait été repéré le jeudi 12 novembre, à l'issue de la quatorzaine. Comme on parle cette fois de «faiblement positifs», rappelons ce que cela signifie : «Lorsque l'on rend un patient faiblement positif, c’est que l’on n'a que des parties d’élément du virus et non pas le virus dans son intégralité», expliquait un médecin en juin. «Il est déjà en cours de destruction par l’organisme. Le patient est donc faiblement, voire plus du tout contagieux.»
Des explications à retrouver ici.
 
covid medipole
©Laura Schintu
 

Nouvelles conditions de sortie

Pour quitter l'unité Covid du Médipôle, ces deux nouveaux patients devront remplir des conditions qui viennent de changer : «La sortie de cette unité, conditionnée par un protocole du CHT, validé par la direction des Affaires sanitaires et sociales, a évolué dernièrement», annonce en effet le gouvernement.
 

Critères

Jusqu’alors, le patient devait faire l’objet de deux tests PCR négatifs à quarante-huit heures d’intervalle. Désormais, pour être autorisé par le médecin de l’unité Covid-19 à quitter l’hôpital, il doit répondre aux critères suivants : 
  • être asymptomatique, ET avoir fait l’objet d’un test sérologique (prélèvement sanguin) dont le résultat est positif ainsi que d’un test PCR dont le résultat est négatif ou faiblement positif;
  • OU être asymptomatique ET avoir fait l’objet d’un test sérologique dont le résultat est négatif et d’un test PCR dont le résultat est négatif.  

Pourquoi ?


«Ce protocole actualisé, détaille le gouvernement, s’appuie sur les dernières connaissances acquises sur le Covid-19 et sur les tests de dépistage. Le test sérologique permet de détecter une réponse de l’organisme à une présence antérieure du virus (traces d’une réaction immunitaire). Quand le résultat est positif, il indique que la personne a été au contact de la maladie par le passé, et qu’elle est immunisée contre cette maladie.» 
De même, «un test PCR faiblement positif est le signe d’une infection antérieure récente. Le patient n’est plus contagieux
 

Maintien

En revanche, «tous les patients qui ne répondent pas aux critères prévus dans le protocole (personnes symptomatiques et tests PCR positifs) sont maintenus en isolement»
Les Outre-mer en continu
Accéder au live