Frontières fermées : les agences de voyage accusent le coup depuis plus d'un an

tourisme
agence de voyage fermée
©Caroline Antic-Martin
Voilà seize mois que les frontières du Caillou sont fermées. Les Calédoniens sont privés d'évasion, hors raison impérieuse. Une situation dramatique pour les agences de voyages, qui ont dû repenser leur organisation pour survivre.

En Nouvelle-Calédonie, les frontières sont fermées depuis le 18 mars 2020, date à laquelle la Nouvelle-Calédonie a été touchée pour la première fois par l'épidémie de Covid-19.

Depuis cette date, les bureaux des agences de voyages sont déserts, pourtant certaines d'entre elles travaillent. Activité principale, pour ne pas dire unique : rembourser.

Nous remboursons les clients de leurs billets d'avion et à chaque fois, on génère de la dette puisque lorsqu'on a vendu ce billet d'avion, on a généré une commission et aujourd'hui, elle doit être remboursée aux compagnies aériennes.

Vaea Frogier, gérante d'une agence de voyage et présidente du syndicat des agences


Réorganisation du travail

Malgré les aides de l’Etat et de la Province Sud, les agences doivent donc réduire au maximum leurs charges fixes. Première solution : mutualiser les outils de travail. Trois agences partagent parfois le loyer, le photocopieur, le téléphone et l’internet. Deuxième solution : réduire le personnel. "J'ai négocié cinq départs pour permettre à ces personnes d'avoir d'autres opportunités professionnelles" raconte Vaea Frogier. Selon elle, c'est une meilleure solution, que celle du licenciement économique. 

Une réouverture des frontières est annoncée, pour fin octobre 2021. Certaines agences veulent y croire et commercialisent déjà, des voyages pour 2022. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Claude Lindor.