L’ASPTT Nouméa Glisse annule toutes les régates à venir, en raison du risque requin

voile
Windsurf
©NCla1ère

L'association a pris cette décision inédite, mardi, après la mort d'un homme ce week-end au large de Nouville à la suite d'une attaque de requin-tigre.

"Le risque d'un accident fortuit s'est transformé en danger réel permanent." L’ASPTT Nouméa Glisse a décidé d’annuler les prochaines dates de régates prévues à son calendrier 2021, jusqu'à nouvel ordre, à la suite des récentes attaques de requins qui ont endeuillé le monde du nautisme calédonien. L'association, qui a annoncé cette décision inédite, mardi 27 avril, ne sera pas ainsi présente sur le plan d’eau de l’Anse-Vata dans les prochains mois.  

En avril 2021, c'est le décès de Jean-Christophe Vivier, ce passionné de sports nautiques retrouvé mort sur sa planche au large de Nouville, qui a provoqué une importante vague d'émotion. Un drame consécutif à l'attaque d'un requin-tigre. 

Plus tôt, en juin 2020, Nicolas Baucher, jeune véliplanchiste d'une trentaine d'années, a disparu alors qu'il naviguait à la côte Blanche, près du récif Ricaudy ; sa planche et son harnais, qui avaient été retrouvés, comportaient des traces de morsures, correspondant à celles d'un requin.
 

Au regard de la fréquence de ces événements dramatiques, le bureau de l’ANG a décidé d’annuler les prochaines dates de régates prévues à son calendrier.

Stéphane Bouquillard, présidence de l'ASPTT Nouméa Glisse


Écoutez la réaction de la présidente de l'association, au micro de Martine Nollet.

Stéphane Bouquillard, présidente de l'ASPTT Nouméa Glisse



L'ASPTT Nouméa Glisse organise une fois par mois au départ de l'Anse-Vata des compétitions de windsurf, windfoil et kitesurf-foil. L'association espère que des solutions soient trouvées "pour résorber le danger d'ici à la prochaine Bluescope race, prévue le 7 novembre prochain", une course annuelle incontournable qui rassemble des centaines de passionnés entre le phare Amédée et Nouméa. La 13e Bluescope race, en 2020, avait d'ailleurs été dédiée à Nicolas Baucher.

Le reportage d'Yvan Avril et Chritian Favennec