La vaccination autorisée en pharmacies et cabinets de médecin

gouvernement de nouvelle-calédonie
vaccination
©Stéphanie Chenais
Ce mercredi 15 septembre 2021, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a signé un arrêté concernant la vaccination par les pharmaciens et médecins dans leurs officines et cabinets. Explications.

C’est officiel. Les pharmaciens et médecins pourront désormais vacciner au sein de leurs cabinets et officines, a annoncé le gouvernement ce jour. Le but de cet arrêté ? Faciliter le déploiement de la vaccination et désengorger les centres de vaccination. 

Qui concerne cet arrêté ?

 

La mise en œuvre de cet arrêté concerne les pharmaciens, infirmiers et médecins libéraux qui peuvent désormais prescrire et administrer au sein de leurs officines ou cabinets, les vaccins autorisés en Nouvelle-Calédonie contre le SARS-CoV-2. Les professionnels de santé qui disposent de locaux et d'équipements adaptés (espace de confidentialité, point d’eau, enceinte réfrigérée, etc.) et qui souhaitent pratiquer la vaccination ambulatoire doivent :

  • Se déclarer auprès de la direction des Affaires sanitaires et sociales
  • S’engager à éliminer les déchets inhérents à la vaccination, conformément à la réglementation en vigueur et à respecter le cahier des charges fixé par arrêté du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
  • Pour les pharmaciens uniquement, valider une formation préalable à la vaccination

Les nouveaux professionnels autorisés à vacciner

 

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a également autorisé de nouveaux professionnels à vacciner. Il s’agit des préparateurs en pharmacie, sapeurs-pompiers, masseurs-kinésithérapeutes et étudiants en santé. Ils devront suivre une formation préalable. Par ailleurs, ils seront autorisés à vacciner uniquement dans des centres de vaccination, sous la responsabilité d’un médecin, ou dans tout lieu où la vaccination est autorisée, comme par exemple les officines de pharmacie, comme le précise le communiqué du gouvernement.