Le démantèlement des "Blue Boats" vietnamiens vise un recyclage innovant

écologie
Blue boat
©Caroline Antic-Martin

Ce mercredi s'est déroulé au port autonome la visite du chantier de démantèlement de ces bateaux, opéré par l’entreprise Royal Recy Boat. 

Le porte-parole du gouvernement Christopher Gygès s’est rendu, mercredi 16 juin, au port autonome dans le cadre de la visite du chantier de démantèlement des "Blue Boats". Pour rappel, ces bateaux vietnamiens avaient été pris en situation de pêche illégale dans les eaux territoriales et contrôlés par les forces armées de Nouvelle-Calédonie en 2016. Alors que le démantèlement avait d’abord été opéré par l’AFPA, il a ensuite été finalisé par la société Royal Recy Boat depuis début 2021. L’objectif de ce projet ? Recycler l’ensemble des matériaux (métal, bois, etc.) des navires et les mettre à disposition des entreprises pour diverses utilisations (aménagement, fabrication de meubles…). 

Le projet Station N

La plupart des matériaux recyclés serviront à l’aménagement et à la construction de la Station N, située à la gare maritime de Nouville. Ce lieu, initié par le gouvernement, réunira au sein d’un espace de co-working les acteurs du numérique : porteurs de projets, startups, formation, etc. La livraison de la Station N est prévue pour septembre.

Dès la fin du chantier "Blue Boats", la société s’attaquera au démantèlement et à la valorisation d’autres épaves. Selon le Cluster Maritime, la Calédonie aura 6 000 épaves à traiter au cours des dix prochaines années. 

Le reportage sur place de Caroline Martin :