Les prix du carburant montent, les automobilistes anticipent

consommation
Les automobilistes calédoniens doivent mettre encore plus la main à la poche. Au 1er août, les prix du carburant augmentent de 21 francs le litre pour le gazole et onze francs pour l’essence. Une hausse anticipée par une forte affluence dans les stations-services.

A peine un plein fini, un autre client suit. Ce dimanche 31 juillet, dans une station-service de Nouméa, les automobilistes se succédaient à la pompe. Juste avant une augmentation des prix du carburant, valable au 1er août. Le gazole coûte désormais 194,7 francs le litre soit 21 francs de plus par rapport au mois dernier. L’essence a pris près de 11 francs supplémentaires. L’un et l’autre arrivent désormais au même tarif. Et cette nouvelle hausse a du mal à passer. 

On va finir à cheval ! 

Un automobiliste

Ce week-end, les stations se sont organisées au mieux pour accueillir la clientèle tout en évitant les files d’attente.

Depuis [samedi], je travaille et on n’arrête pas de faire des pleins, des pleins et des pleins. 

Un employé de station-service interrogé dimanche

La situation a un impact sur les particuliers, et sur les professionnels. Déjà fragilisé par les pluies diluviennes de la Niña, cet agriculteur de Katiramona, sait qu’il va falloir se serrer la ceinture.

Ça commence à être problématique. Ça veut dire qu’il faut augmenter les prix de livraison auprès des clients voire augmenter les prix. Je ne suis pas trop pour. J’essaie de garder un semblant de justice pour que ça ne fasse pas des trous au porte-monnaie.

Yoan Bret, agriculteur à Dumbéa

Le gouvernement calédonien tente de limiter les dégâts en jouant sur le taux de la taxe sur les produits pétroliers et la taxe additionnelle. Le coût de la mesure est réel, estimé à plus de 300 millions pour le seul mois d’août.