nouvelle calédonie
info locale

Lettre de Nina Julié et Nicolas Metzdorf: la réponse de Calédonie ensemble

élections
Election à la province Sud, Philippe Gomès, 17 mai 2019
Philippe Gomès durant la première assemblée de province Sud 2019-2024. ©Jeannette Peteisi/NCla1ere
Calédonie ensemble, le parti auquel Nina Julié et Nicolas Metzdorf n'appartiennent plus, conteste leur version des choses. Il annonce qu'il votera pour son candidat à la présidence du Congrès de la Nouvelle-Calédonie et le candidat non indépendantiste à la tête du gouvernement.
[MISE A JOUR AVEC SUJET TELE]

«Vendredi, Calédonie ensemble votera pour son candidat à la présidence du Congrès, conformément aux échanges d’hier, mardi 20 mai, avec l’Avenir en confiance et l’Eveil océanien. Il en sera de même pour le candidat non indépendantiste pour la présidence du gouvernement.» C’est l’annonce faite par le parti de Philippe Gomès dans un communiqué cinglant diffusé dans la nuit de mardi à mercredi. 
 

A propos de l'assemblée de province Sud

Une réaction à la lettre que Nina Julié et Nicolas Metzdorf ont adressée aux «militants, sympathisants et élus de Calédonie ensemble», et qui a été diffusée sur les réseaux sociaux mardi en fin de journée. Les deux élus à l’assemblée de province Sud, dont l’un siège également au Congrès, y évoquent l’installation du nouvel exécutif vendredi 17 mai, qui s’est conclu par la désignation de Sonia Backès, tête de liste Avenir en confiance. Selon eux, «la direction» de Calédonie ensemble leur aurait demandé de mettre en minorité les candidats de l’Avenir en confiance grâce à une alliance avec le FLNKS et l’Eveil océanien.
 

«Parfaitement informés des démarches»

Réponse de leur désormais ex-parti: «Calédonie Ensemble a toujours été favorable à un partage de responsabilités institutionnelles entre non-indépendantistes». Le communiqué assure que «Nicolas Metzdorf et Nina Julié ont été parfaitement informés des démarches engagées…» 

Explication du vote blanc

«Après échange au sein du groupe, décrit-il, il a été décidé de ne pas donner suite à cette initiative, Nicolas Metzdorf et Nina Julié s’opposant même à toutes candidatures de Calédonie ensemble aux différents postes de l’exécutif…» Et de poursuivre: «C’est pour cette raison, faute de consensus, que nous avons voté blanc. Affirmer, comme ils le disent, que leur décision de quitter Calédonie ensemble serait liée au fait que nous soyons prêts à nouer une alliance avec les indépendantistes pour prendre le contrôle des institutions relève d’une "fake news".»
 
JT du 22 mai: résumé d'Erik Dufour, Thérèse Waïa et Heidi Yen Kow.
©nouvellecaledonie

Lire également:
Publicité