Maintien du référendum au 12 décembre : la réaction des Calédoniens

référendum
Maintien du référendum au 12 décembre : la réaction des Calédoniens
©NC1ère
Le 12 novembre dernier, le Haut-Commissaire, Patrice Faure, a surpris tout le monde en annonçant le maintien du référendum au 12 décembre. L'occasion de revenir sur les réactions des Calédoniens. Zoom.

L’annonce s’est répandue comme une traînée de poudre dans le pays : le référendum est maintenu au 12 décembre prochain.

Les réactions des Calédoniens de Nouméa et Grand Nouméa

 

Les Calédoniens favorables ont salué cette décision :

C’est une bonne chose, il faut respecter ce qu’il y avait dans les accords, l’accord a dit que le troisième référendum devait se passer là, il faut le faire.

Je trouve que c’est bien, c’est surtout pour apaiser les problèmes qu’il y a en ce moment et qu’on en finisse avec ça.

C’est une très bonne chose il faut que ce soit fait, que l’on puisse avancer.

Des Calédoniens de Nouméa et Grand Nouméa

Pour d’autres c’est une nouvelle en demi-teinte car l’appel à la non-participation des indépendantistes, le choix binaire du référendum ou encore le manque de discussions politiques n’ouvre pas, selon eux, d’heureuses perspectives. 

S’il est maintenu en l’état une majorité des indépendantistes ne vont pas voter, donc on peut considérer que ce sera un vote tronqué.

Que ce soit indépendant ou pas, il y aura des gens qui ne seront pas d’accord, il y aura un conflit.

Des Calédoniens de Nouméa et Grand Nouméa

Et pour les Calédoniens sensibles aux demandes du report du référendum, les sentiments sont partagés entre non-participation et hésitation : “Moi je ne voterai pas, oui ou non” “Je n’ai pas encore pris la décision”, “Cela aurait pu être reporté pour nous laisser le temps de faire le deuil de nos morts", ont déclaré d'autres Calédoniens. 

Participer ou ne pas participer, chaque Calédonien devra choisir en son âme et conscience le 12 décembre prochain pour l’ultime référendum de l’accord de Nouméa. 

Reportage de Louis Perin :

©nouvellecaledonie

 

La réactions des Calédoniens en province Nord 

En province Nord, fief indépendantiste, on ne s’attendait pas à avoir une annonce en plein week-end. Cela a été une grande surprise d'apprendre le maintien de la date du référendum après une semaine d’attente. 

Là en l'occurrence ce n'était pas une décision facile étant donné l’état actuel des choses, les réticences des uns et la volonté d’autres de ne pas participer.

Une habitante de Koné

Le haut-commissaire à fait l’annonce à Ponérihouen, commune indépendantiste. À Koné où le "OUI" a fortement résonné lors des deux premières consultations, aujourd’hui, face à cette nouvelle, les avis sont partagés. 

Cela été voté avant le confinement, là la vie a repris son cours avec le virus, donc il n’y a pas de raison de ne pas aller voter.

Il vaut mieux voter comme ça on passe à un autre cap, il vaut mieux bien réfléchir, le passé, il faut l’enterrer. Il faut que nos leaders discutent.

On attend de voir venir, en tant qu’indépendantiste, j’attend.

Des Calédoniens de province Nord

Lors de la 2ème consultation, à Koné, c’était le "OUI" qui l’avait emporté avec 66,64% des voix, soit deux points de plus qu’en 2018, mais cette année avec l’appel à la non-participation par le camp indépendantiste, on peut s’attendre à un taux d’abstention très important dans cette commune. 

Reportage de Camille Mosnier : 

©nouvellecaledonie