Médiapart : Sébastien Lecornu a participé à un apéro clandestin sur le Caillou en plein confinement

outremer
Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, est arrivé sur le territoire
©NC1ère
Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, fait la Une du site d’information Médiapart. En cause ? un apéro pris le samedi 16 octobre dernier avec des élus Calédoniens qui suscite la polémique. Un confinement strict empêchait tout rassemblement et déplacement à ce moment-là.

Un apéro alors que le confinement strict venait d’être appliqué quelques heures plus tôt sur notre territoire. Un apéro qui entache l’image du ministre des Outre-mer, pourtant très attaché au protocole sanitaire. Souvenez-vous, il avait tenu à faire sa quatorzaine à sa première visite sur le caillou en tant que ministre, en octobre dernier il avait aussi fait sa septaine à la résidence du haussariat. 

Sébastien Lecornu a fait une entorse à la règle, pour un apéro organisé par Gil Brial, vice-président de la province Sud et ancien directeur de campagne des loyalistes au deuxième référendum. C’est ce que révèlent le Chien Bleu et le site Médiapart. Dans l’article Gil Brial confirme : 

Le ministre était bien invité ainsi que quatre autres élus, loyalistes et indépendantistes, Sébastien Lecornu était présent mais n’est resté 1h30, deux heures, il est parti avant le couvre-feu.

Gil Brial, vice-président de la province Sud

 

Or, le confinement strict avait commencé à 14 heures, sauf motif impérieux sur attestation de déplacement, il était interdit de se déplacer. Sonia Backès, présidente de la province Sud, invitée sur place, a confirmé l’information : “le ministre a passé quelques minutes à nous rejoindre mais il n’était pas prévu dans la soirée. On était 6, c’était un apéro avec des gens des différents mouvements quels qu’ils soient.” 

Médiapart termine son article par le scandale des repas clandestins à Paris, en avril dernier, auxquels avaient participé plusieurs personnalités politiques. Le site ajoute : “l’entourage du premier ministre Jean Castex avait prévenu : les ministres ont un devoir d’exemplarité absolu. S’il s’avérait qu’un ministre se serait rendu dans ce type de soirée, ce serait la démission directe.” 

Les précisions de Medriko Peteisi