Mode de scrutin, portraits de Gérard Reignier et Pascal Lafleur, les particularités de nos députés : le journal des législatives 2022 en Nouvelle-Calédonie, n°3

élections
Journal de campagne du mercredi 1er juin, en Nouvelle-Calédonie
Dans le journal de campagne du mercredi 1er juin. ©Polynésie la 1ère et NC la 1ère
Dans notre compte-rendu quotidien de la campagne pour les législatives en Nouvelle-Calédonie, un point sur les spécificités du mode de scrutin, les portraits des candidats Gérard Reignier et Pascal Lafleur et un zoom sur les missions spécifiques des députés calédoniens.

Troisième jour de campagne officielle et donc troisième journal de campagne sur notre site internet. L'occasion d'en savoir un peu plus sur certaines modalités du scrutin et de découvrir deux nouveaux candidats.

# Quel mode de scrutin pour la députation ?

L'élection est un scrutin uninominal, majoritaire, à deux tours. Mais ce n'est pas tout. 

William Kromwel détaille les spécificités de cette élection :

©nouvellecaledonie

# Les missions particulières des députés calédoniens

Le statut unique du Caillou rend l'exercice des députés calédoniens particulier. De nombreuses lois déposées à l'Assemblée nationale touchent à des compétences qui relèvent de la Nouvelle-Calédonie. Si les propositions des candidats s'éloignent parfois des attributions des députés, ces derniers ont une place bien spécifique dans le débat sur l'avenir institutionnel.

Les explications de Bernard Lassauce Claude Lindor :

#Portrait de Gérard Reignier

Il fait son retour sur la scène politique. A 63 ans, Gérard Reignier est candidat dans la deuxième circonscription sous l’étiquette FLNKS, indépendantistes et nationalistes. Son portrait avec Medriko Peteisi.

Gérard Reignier est né le 2 octobre 1959 à Charmes, dans les Vosges. Ce diplômé d’un CAP électromécanicien découvre la Nouvelle-Calédonie en 1978. Il est envoyé sur le territoire pour y faire son service militaire. Le Lorrain ne repartira jamais, il tombe amoureux de sa femme Caroline Machoro. C'est l’actuelle vice-présidente du Congrès et sœur du militant indépendantiste Eloi Machoro, tué en 1985 par un tireur du GIGN.

C’est en 1980 que Gérard Reignier s’engage dans la politique au sein de l’Union calédonienne (UC). Simple militant, il souhaite combattre l’injustice sociale qui règne dans le pays. Neuf ans plus tard, ce papa de deux enfants rentre au Congrès en tant que collaborateur. Il y restera dix ans, jusqu’en 2019. Durant cette période, ce passionné de football et de vélo multiplie les casquettes. 

De 1995 jusqu’à 2011, il siège à la mairie du Mont-Dore en tant que conseiller municipal. En 2007, les militants UC l’élisent secrétaire général du parti. Poste qu’il va tenir pendant dix ans. A sa sortie, en 2017, Gérard Reignier se met à l’écart de la scène politique. Il revient maintenant en tant que candidat FLNKS dans la deuxième circonscription. Sa suppléante est Marie-Pierre Goyetche, du Parti travailliste.

>> Le candidat Reignier était l'invité du JT le 28 mai. Entretien à retrouver ici.

#Portrait de Pascal Lafleur

A 61 ans, Pascal Lafleur se lance dans la course à la députation. Il est candidat sans étiquette dans la première circonscription. Son portrait avec Stéphanie Chenais.

C’est la candidature surprise de ces législatives. Pascal Lafleur a attendu la publication de la liste officielle pour dévoiler qu’il entendait suivre les traces de son père. Né le 21 janvier 1961 à Nouméa, le fils de l’ancien député Jacques Lafleur passe son enfance entre la capitale calédonienne et la propriété familiale de Ouaco.

Après un bac scientifique au Lycée Lapérouse, il suit ses études en Métropole. Il y décroche une maîtrise de gestion à l’université de Paris Dauphine. Un diplôme qu’il met au service du Caillou, en 1988, en prenant la présidence de la Société minière du Sud Pacifique (SMSP), jusqu’à sa cession à la Province Nord.

Il prend ensuite la direction des affaires familiales et monte le Groupe Sofical. Des affaires que ce père de deux enfants gère toujours, avec son fils ainé. Autre affaire de famille, la politique. Bien que discret, l’engagement de Pascal Lafleur remonte à 1977, au côté de son père au RPCR. Il sera même le suppléant de Jacques Lafleur à la députation en 1993. Ce n’est donc pas sa première campagne législative.

Une campagne et une candidature qu’il veut tourner vers la construction d’un projet pour l’après accords, dans l’esprit de la poignée de main de 1988 et dans la France. Pascal Lafleur est candidat dans la première circonscription. Sa suppléante est Pascale Daly.

>> Le candidat Lafleur était l'invité de la matinale radio jeudi 2 juin. Entretien à retrouver ici.

#En campagne

Philippe Dunoyer et Naïa Wateou sont allés, mardi à la rencontre des chefs d'entreprises.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Thérèse Waïa et Cédric Michaut :

©nouvellecaledonie

Thierry Santa était, mardi soir, en meeting à Boulouparis :

Gérard Reignier a animé, lundi soir, une rencontre avec la communauté wallisienne, à Dumbéa :

Wali Wahetra et Fidel Malalua se sont rendus, ce mercredi, au siège de l'Eglise protestante de Nouvelle-Calédonie :

#A l'agenda jeudi   

  •  A 9 heures, à Dumbéa, conférence de presse de Nicolas Metzdorf à Jacarandas, sur la relance économique ; à 18 heures, il sera en réunion au Colisée de Bourail.
  • A partir de midi, à Nouméa, Joël Kasarhérou et Michèle Homboé en rencontre citoyenne au restaurant L’Eau vive, avant une table ronde sur l’urgence climatique à 16h30, puis un débat autour des femmes à 18h30.
  • A 18 heures, à Dumbéa, Thierry Santa, au Studio 56.
  • A 18 heures, à Dumbéa, Gérard Reignier en réunion de proximité à Jacarandas.
  • A 18 heures, à Nouméa, Wali Wahetra en réunion de proximité au squat de Tina.
  • A 18 heures, à Nouméa Pascal Lafleur en réunion d’information avec son comité de soutien, au Château Royal.
  • A 18 heures, à Nouméa, Jérémy Simon à l’espace municipal de Tindu. 

#Sur nos antennes

NC la 1ère se mobilise en télé, en radio et sur le web pour faire vivre la campagne des législatives en Nouvelle-Calédonie :

  • Ce jeudi, à 20 heures, débat télé entre candidats de la première circonscription. Sont invités : Virginie Ruffenach, Wali Wahetra, Guy-Olivier Cuénot et Philippe Dunoyer.
  • Ce vendredi, débat radio entre candidats de la seconde circonscription, après le journal de midi.
  • Le jeudi 9 juin, à 20 heures, débat télé entre candidats de la seconde circonscription. Sont invités : Alain Descombels, Nicolas Metzdorf, Gérard Reignier et Thierry Santa.
  • A 6h30, journal de campagne dans la matinale radio.
  • Peu après 7 heures, invité de la matinale radio spécial législatives. Jeudi, place à Pascal Lafleur. Ce mercredi, c'était Michèle Homboé.
  • Vers 19 heures, publication sur le site du journal de campagne numérique.
  • A 19h30, journal de campagne dans le journal télévisé, sauf le lundi pour cause de Coup de sport ni le jeudi, avec la page culture.
  • La semaine prochaine, modules #onvousrépond avec les questions des internautes aux candidats.
Les candidats aux législatives 2022 dans la première circonscription.
Les candidats aux législatives 2022 dans la première circonscription. ©NC la 1ère
Législatives candidats Calédonie circonscription 1
Les candidats dans la première circonscription de Nouvelle-Calédonie ©NC La 1ère