Face au coronavirus, la Nouvelle-Calédonie réagit et ferme ses portes

coronavirus
Coronavirus pharmacie
©Brigitte Whaap
Fermeture des écoles, interdiction des rassemblements, restriction des transports, plus d'admission d'étrangers... Alors que la Nouvelle-Calédonie compte deux premiers cas de coronavirus, le gouvernement et le haut-commissaire ont détaillé toute une panoplie de mesures.
C'est par une «déclaration solennelle» que la Nouvelle-Calédonie est entrée ce jeudi midi, officiellement, dans l'ère du Coronavirus. Déclaration qu'ont effectué à la mi-journée le président du gouvernement, Thierry Santa, et le haut-commissaire Laurent Prévost (vidéo à la fin de l'article).
Le compte-rendu de Martin Charmasson et Romain Manzano : 
©nouvellecaledonie
 

"Treize personnes contact" au Cise

Thierry Santa a répété que deux personnes arrivées mardi dans le pays se sont avérées hier porteuses du Covid-2019. "Dès les résultats des tests connus, la Direction des affaires sanitaires et sociales a commencé son enquête pour retrouver les treize personnes contact, et les isoler au Centre de quatorzaine de Koutio" (le Cise).
 

Limiter nos déplacements

"Aujourd’hui, il n’y a qu’une stratégie qui fonctionne, c’est la limitation des contacts entre les personnes, a déclaré le président du gouvernement. Tous les Calédoniens qui le peuvent sont donc invités à limiter leurs déplacements et à éviter les contacts inutiles."
 
Coronavirus, dépistage au Médipôle, 19 mars 2020
Au Médipôle de Koutio, le 19 mars 2020. ©Coralie Cochin / NC la 1ere
 

Pas de rassemblement de plus de vingt personnes

"De son côté, le gouvernement doit faire en sorte d’interdire les situations qui permettraient au Covid-19 de se propager." Résultat : "Concrètement, à compter de ce soir, 18 heures, et pendant quatorze jours au moins :
- tous les rassemblements de plus de 20 personnes seront interdits ;
- toutes les manifestations publiques sportives, culturelles, religieuses et coutumières seront annulées ;
- toutes les installations de loisirs recevant du public seront fermées comme les bars, les restaurants, les nakamals, les cinémas, les casinos ou encore les bingos. Seules les activités de livraison et de vente à emporter seront maintenues ;
- tous les établissements scolaires privés et publics, et tous les centres de formation seront fermés;
- l’université de la Nouvelle-Calédonie suspendra également ses enseignements."

 

Transports vers les îles suspendus

"Tous les transports collectifs de personnes, aériens et maritimes, seront suspendus à destination et en provenance des îles, à partir de samedi soir à minuit", annonce Thierry Santa. Les bus RAI s'arrêteront également à compter de samedi, à minuit.
 
Crèches
©NC1ere/Martine Nollet
 

Crèches fermées, gardes à domicile maintenues

"Les crèches, détaille encore le chef de l'exécutif, fermeront à partir de vendredi soir mais les services de garde à domicile seront maintenus. Par ailleurs, "c’est une évidence pour tous, nos soignants doivent pouvoir continuer à soigner. Nous mettrons donc en place un service de garde pour leurs enfants." 
 

Internats ouverts jusqu'à vendredi soir

"Les internats resteront ouverts jusqu’à vendredi soir et des services de transports permettront aux élèves de rentrer chez eux." S’ils ne peuvent pas rejoindre leur domicile, les étudiants hébergés à la résidence universitaire pourront rester dans leur logement en respectant les règles de confinement. Le haut-commissaire signalant plus tard que les formations du RSMA sont suspendues, et les stagiaires renvoyés chez eux, sauf ceux des îles pour lesquels un accueil est maintenu.
 
Coronavirus, travailleur en télétravail, mars 2020
Un travailleur en télétravail. ©NC la 1ere
 

Appel au télétravail

"L’activité économique se poursuit mais nous demandons aux entreprises de mettre en œuvre des plans de continuité de l’activité en favorisant le télétravail", dit le gouvernement. Pour les commerces qui ferment, un "guichet interprovincial" sera mis en place à partir de lundi, pour fournir les aides nécessaires à la pérennité des entreprises.
 

Tous les arrivants "en confinement strict"

Concernant l'aéroport international de la Tontouta, "tous les arrivants dans le pays seront placés en confinement strict pendant quatorze jours", soit au centre de quatorzaine, soit dans des hôtels réquisitionnés. Chaque passager qui veut embarquer sur un vol pour la Calédonie devra présenter un certificat médical de moins de trois jours attestant de sa bonne santé.
 

Les Calédoniens hors territoire incités à ne pas rentrer

Concernant les Calédoniens hors territoire, "dans leur intérêt et celui de leurs proches, nous leur recommandons de rester confinés là où ils sont. Dans le contexte de pandémie de Covid-19, ils seront mieux protégés que s’ils voyagent, et ils éviteront de prendre le risque de transmettre eux-mêmes le virus", a dit Thierry Santa.
 
Coronavirus, appel à ne pas acheter trop de riz, mars 2020
Des restrictions de quantité à l'achat ont été mises en place dans les magasins. ©NC la 1ere
 

"Pas de risque de pénurie"

Il a aussi eu un mot sur les approvisionnements, alors les magasins ont déjà commencé à être pris d'assaut, notamment certains aliments de première nécessité : "Il n’y a pas de risque de pénurie si vous consommez, demain, comme vous le faisiez auparavant. Le fret maritime et aérien sera maintenu." 
 

L'appel du gouvernement aux Calédoniens

"Je sais que les décisions qui sont prises aujourd’hui sont inédites et vont bouleverser votre quotidien, a lancé Thierry Santa aux Calédoniens. Je n’ignore pas que chaque mesure de restriction ou d’interdiction prise par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19, entraîne aussi des conséquences pour notre vie familiale, économique et sociale. J’en appelle à la responsabilité de tous, de chacune et chacun d’entre vous, à votre sens civique, à votre esprit fraternel, à votre solidarité."
 

La présence de cas de Covid-19 en Nouvelle-Calédonie peut susciter de la peur, c’est légitime. Mais nous ne devons pas céder à la panique. Nous devons respecter ces décisions, et les mettre en oeuvre collectivement, sereinement, au bénéfice de la santé de tous.
- Thierry Santa, président du gouvernement

 

Vente d'alcool interdite au moins pour vingt-quatre heures

Le haut-commissaire a pris le relais en assurant que les services de l'Etat étaient pleinement mobilisés aux côtés du gouvernement. La vente d'alcool est interdite depuis jeudi midi. Dès 18 heures ce soir, les forces de l'ordre seront sur le terrain, a prévenu Laurent Prévost. Il s'agit d'effectuer des contrôles, de s'assurer que les "établissements de loisirs" (bars, restaurants, cinéma...) sont fermés, mais aussi de faire respecter les consignes de confinement pour les passagers entrant. Ceux-ci ne pourront ni sortir ni recevoir de visite. 
 

Vol de matériel médical

Le haussaire a fait savoir que des vols de matériel médical ont eu lieu, des faits qui seront sanctionnés "avec la plus extrême fermeté". L'état d'urgence sanitaire déclaré en conseil des ministres la nuit dernière pour nous sera étendu à la Calédonie, et adapté localement, a fait savoir Laurent Prévost.
 
Coronavirus, masques et gel
©NC la 1ere
 

Les non résidents incités à quitter le Caillou au plus vite

Le haut-commissaire l'a rappelé, il a demandé que les non résidents quittent la Calédonie au plus vite. Quant aux Calédoniens hors territoire, ils peuvent revenir s'ils le souhaitent mais il leur est fortement suggéré de ne pas le faire, a-t-il à son tour développé. Qu'ils restent là où ils se trouvent.   
 

Pas de liaisons avec l'étranger à partir de mardi, au plus tard

Les liaisons aériennes "passagers" avec l'étranger ne seront pas maintenues au-delà de mardi prochain. Le temps de permettre le départ des non résidents et le retour des Calédoniens qui ont fait ce choix. 
 

Les étrangers "ne sont plus admis"

Et d'annoncer que "dès aujourd'hui, les étrangers non résidents ne sont plus admis en Nouvelle-Calédonie". Le haut-commissaire signale que les compagnies aériennes en ont été prévenues, de même que les consulats d'Australie, de Nouvelle-Zélande et du Vanuatu.
 
Aircalin
©NC la 1ère
 

Continuité territoriale avec l'Hexagone

En revanche, des vols seront bien maintenus à destination et en provenance de Paris pour ce qui est du fret, d'éventuelles évacuations sanitaires ou des produits sanguins. Certains déplacements de passagers seront aussi autorisés, a fait savoir le haussaire. Mais "uniquement pour des raisons familiales et professionnelles impérieuses". Cette disposition vaut dès lundi 23 mars. Laurent Prévost en a profité pour redire qu'aucun rapatriement d'étudiant n'a été prévu par l'Etat. A eux aussi, il est vivement recommandé de demeurer sur place.
 

Le trafic passager suspendu avec Wallis, et bientôt avec Tahiti

Wallis et Futuna a suspendu les vols passagers vers la Calédonie jusqu'à nouvel ordre. Pour la Polynésie française, une ultime liaison Papeete-Nouméa aura lieu samedi 21 mars, pour permettre aux ressortissants des deux territoires de rentrer chez eux. 

L'heure est à la mobilisation civique. Je sais pouvoir compter sur chacune et chacun pour respecter ces consignes.
- Laurent Prévost, haut-commissaire


Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement, était jeudi l'invité du JT, avec Thérèse Waïa : 

Et ici, notre vidéo Facebook de la déclaration solennelle : 

Les gestes "barrières"

Lavez-vous régulièrement les mains au savon et à l’eau pendant au moins trente secondes, ou avec de la solution hydroalcoolique si vous n’avez pas d’eau.
Toussez ou éternuez dans votre coude.
Utilisez des mouchoirs à usage unique.
Évitez tout contact et maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres.
 
©nouvellecaledonie
 

Pour plus d'informations

  • La page dédiée au Coronavirus sur le site du gouvernement résume les mesures : à consulter ici.
  • En cas de symptômes, appelez le 15.
  • Le numéro vert : 05 02 02 (de 8 heures à 16h30, les jours ouvrables).
  • Pour les questions relatives aux déplacements internationaux : 26 63 26 (de 6 heures à 18 heures).