Nouvelle journée de blocages sur les routes, et ce n'était pas fini en soirée

social
Dossier usine du Sud : point de situation du mercredi 9 décembre
Aperçus à Bourail, Païta et au Mont-Dore. ©Mairie de Bourail et NC la 1ere
Circulation entièrement coupée au Mont-Dore sur la route provinciale n°1 entre Saint-Louis et La Coulée, barrages, contre-barrages : le point de fin de journée, concernant les blocages de ce mercredi en Nouvelle-Calédonie, toujours en lien avec le dossier usine du Sud.
 
[MISE A JOUR AVEC REPORTAGES]
 

Au Mont-Dore

Situation extrêmement compliquée, ce mercredi soir encore, au Mont-Dore. En soirée, la circulation sur la voie de dégagement Est a été de nouveau interrompue dans les deux sens, au niveau du rond-point de La Conception. Il faut passer par la route provinciale mais «il vous est cependant conseillé d'éviter de circuler dans le secteur», fait savoir la mairie.
Dans la partie sud de la commune, de part et d'autre de Saint-Louis, la RP1 reste coupée dans les deux sens entre Saint-Michel et le rond-point de La Coulée.
Et au tout début de la route qui mène à Yaté, les habitants du Sud Mont-Dore qui tiennent un contre-barrage faisaient face ce soir à un autre groupe, dans une grande tension. Les gendarmes étaient sur place.
Une conclusion de mauvaise augure à une journée qui avait mal commencé, dans la troisième ville de Calédonie.
Reportage sur les blocages de la journée, par Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry : 

En cet après-midi orageux, la voie de dégagement Est était à nouveau accessible, le rond-point de La Conception a été déblayé par les blindés de la gendarmerie et les services techniques municipaux. La VDE avait été coupée tôt ce matin, entre La Conception et Boulari, au niveau du rond-point de La Conception. Pour entrer et sortir du Mont-Dore, il fallait passer par la RP1, entre les quartiers de La Conception et Pont-des-Français. A noter qu'en soirée, il y avait à nouveau des pierres sur la route au niveau du rond-point de La Conception.

Sur la RP1, coupée depuis lundi soir entre Saint-Michel et La Coulée, des confrontations entre les gendarmes et les manifestants présents dans la plaine de la mission de Saint-Louis. Les VBRG, les blindés de la gendarmerie, étaient disposés en fin de journée.

Plus loin sur la même route provinciale, des habitants de la partie Sud ont aménagé un contre-barrage en travers de la chaussée le long de La Coulée, non loin du virage de Rocheliane à la sortie de Saint-Louis.

Cela fait suite à la manifestation organisée en milieu de matinée, au wharf du Vallon-Dore à l'appel de l'association Citoyen mondorien. Cette réunion, qui a fait le plein de riverains excédés par le bouclage de la partie Sud et les violences de la nuit dernière, s’est finie par un mot d’ordre de contre-barrage(s).

Après le pont, des groupes de Mondoriens se sont postés en fin de matinée sur et autour du rond-point de La Coulée, regroupés sous des tivolis et des parapluies, ou encore sous le toit de la station-service calcinée la nuit dernière dans le contexte des violences qui ont secoué le secteur. Le centre commercial est resté fermé. Un agriculteur du Grand Sud dans l’impossibilité d’aller écouler ses produits sur Nouméa a distribué tout son stock de bananes...

Quelques centaines de mètres plus loin, des banderoles anti-Trafigura étaient disposées à hauteur des Jardins de Belep. En début d’après-midi, des habitants du lotissement, répondant à l’appel du collectif «usine pays», étaient mobilisés sous la guérite d’entrée, sans blocage de la route.

Un peu plus au Sud, un contre-barrage de troncs, branchages, palettes, etc a été mis en place à l’entrée de la RP3 qui mène à Yaté par Mouirange. Ce barrage filtrant était tenu par plusieurs dizaines d’habitants.

Par ailleurs, un barrage était toujours signalé à hauteur du col de Mouirange, dans le cadre de la mobilisation du collectif «usine pays». 

Le dispositif de navettes maritimes déployé depuis lundi matin a été reconduit depuis 6 heures, entre le débarcadère du Vallon-Dore et la marina de Boulari. Toujours une priorité donnée aux urgences : personnes dialysées, personnes malades, personnels prioritaires.
Pour rappel, le numéro vert est à disposition des Mondoriens, au 05 15 16.

Le maire du Mont-Dore, Eddie Lecourieux en appelait ce mercredi à l'Etat pour débloquer la situation.
 

 

A Païta

A 16h30, la gendarmerie annonçait que la voie express était dégagée des obstacles qui l'encombraient. On pouvait de nouveau circuler entre l'échangeur des Fraisiers au Sud du village et l'échangeur Nord. Peu avant, une dizaine de carcasses de voitures avaient été enlevées, «en lien avec les services techniques de la mairie». Après une journée de face à face, le maire Willy Gatuhau a en effet négocié. Un accord a été trouvé pour lever les barrages. Celui des loyalistes a été levé à 16 heures à l’échangeur Nord de Païta. Quant aux barrages du col de la Pirogue et à l’embranchement de la tribu de Bangou, ils devaient être levés au plus tard demain midi. 

Le reportage d'Antoine Le Tenneur, Louis Perin et Gaël Detcheverry :
A noter que les contre-manifestants, environ 400, ont rejoint l’Arène du Sud pour «debriefer». Ils s’étaient mobilisés très tôt ce matin en réponse à l’appel lancé par l’ex-maire, Harold Martin, hier. 

 

A Bourail

Il était prévu d’ouvrir le barrage filtrant, mis en place sur la RT1 au Nord du village, entre 16 heures et 17 heures ce mercredi, puis de nouveau à 18 heures. Un point auquel près de 200 personnes étaient décomptées en fin d’après-midi. 

Face à ce blocage intermittent, la mairie a suspendu ce matin les transports scolaires dans le secteur Nord. Elle a aussi demandé aux camions de transport de ne pas circuler. Ils n’ont pu passert qu’à partir de midi. Les véhicules d’urgence, infirmiers, pompiers, ambulances pouvaient en revanche circuler sur ce point de nemeara, ainsi que les candidats au brevet blanc avec convocation.

Au Sud du village, en fin d’après-midi, un contre-barrage filtrant était toujours en œuvre, avec une centaine d'habitants sur place.

 

A Boulouparis

La présence de manifestants s’est renforcée au carrefour avec la transversale vers Thio, cet après-midi, plus exactement depuis l’annonce de l’accord ferme sur la reprise de Vale NC.

 

A La Foa

L’entrée de la transversale menant à Farino, Sarraméa et Canala a été libéré, au carrefour de Fonwhary.

 

A Poya

Au niveau de Népoui, la mine SLN est inaccessible, un barrage filtrant est en place.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live