nouvelle calédonie
info locale

Pluie d'hommages après le décès de Bertrand Pimé

hommage
Minute de silence au Congrès, mémoire de Bertrand Pimé, 10 janvier 2019.
Minute de silence au Congrès en mémoire de Bertrand Pimé. ©NC la 1ere / Malia Noukouan
Les réactions et les condoléances ont afflué de toute part, et notamment des pompiers de l'ensemble du pays, après le décès du volontaire, garde-champêtre et ancien militaire gravement brûlé durant l'incendie de Koumac.  
L'Union des pompiers calédoniens ou le service municipal Koumac patrimoine ont salué la mémoire de Bernard Pimé dès l'annonce de son décès mercredi à 20h20. Et depuis, les hommages ne cessent de pleuvoir. A Koumac, les habitants font part de leur émoi.
Ecoutez ce microtrottoir de Cédrick Wakahugnème.  

«C'est un grand vide»

A la mairie où il travaillait depuis 2014, agents et élus sont sous le choc. Wilfrid Weiss évoque un employé modèle et dévoué.
Ecoutez le maire de Koumac au micro de Cédrick Wakahugnème.​​​​​​​ 

Au Congrès

Jeudi matin, à Nouméa, la séance de travaux au Congrès a commencé par une minute de silence. Les élus ont rendu hommage au dévouement du pompier volontaire, et présenté leurs condoléances à sa famille. 
Des politiques calédoniens ont fait rapidement part de leur tristesse au nom d'un parti ou à titre individuel. Pour Calédonie Ensemble et en évoquant «nos héros du quotidien», le député Philippe Gomès adresse ses condoléances «à la famille et aux proches de Bertrand Pimé, à son épouse, à ses enfants, à son clan et à ses collègues de la mairie de Koumac et du SIVM Nord». «C'est injuste et choquant», réagit Philippe Blaise pour les Républicains calédoniens. 
   

Parole de l'Etat

Le haut-commissaire «souhaite témoigner de toute sa compassion et de sa sympathie pour sa famille et ses proches et tient plus largement à assurer l’ensemble des sapeurs-pompiers de son soutien indéfectible alors qu’ils risquent chaque jour leur vie pour sauver celles des autres». Dans un communiqué, Thierry Lataste confirme que Bertrand Pimé sera décoré à titre posthume de la médaille d'honneur échelon or pour acte de courage et dévouement.
Le commandement de la gendarmerie en Calédonie a relayé ces condoléances.
Le chef de corps du Rimap-NC a également salué l'ancien militaire. 
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a fait part d'«une grande émotion». De même que le ministre de l'Intérieur: «Sa disparition endeuille l'ensemble de la communauté des secours», a tweeté Christophe Castaner. Ils ont ensuite adressé un communiqué commun mentionnant leur «immense tristesse» et leur «vive émotion».
   

De Mayotte aux Vosges en passant par la Creuse

Innombrables sont surtout les retours des pompiers, des centres de secours, des associations de pompiers, ou encore des centres de formation dédiés à cette filière.
Alors que la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a publié l'avis de décès de Bertrand Pimé, les réactions ont afflué des casernes de tout le pays: Alpes-Maritimes, Ariège, Bouches-du-Rhône, Calvados, Côte d'Or, Creuse, Eure, Gard, Haute-Garonne, Haute-Savoie, Haute-Vienne, Hérault, Indre, Loire, Manosque, Mayenne, Mayotte, Moselle, Nièvre, Paris, Vosges...
   

Témoignages du 68e RAA

Emoi également dans l'armée. Le 68e régiment d'artillerie d'Afrique déplore la disparition de celui qui a servi vingt-deux ans dans ses rangs. Jonathan Lauhea, ancien du 68e RAA, a ouvert une page à la mémoire du brigadier-chef Bertrand Pimé. «Il m’a connu petit au régimentPuis quand je me suis engagé, il a été un grand frère, un guide, un modèle, un patron», explique-t-il, consterné et submergé de messages. «Il mérite cet hommage. Je n’arrive pas à y croire encore, il a tellement donné durant sa vie.»Sur cette page, d'anciens frères d'armes relatent des anecdotes. On voit le disparu en photo à Sarajevo, par exemple, mais aussi dans toutes sortes de scènes de vie envoyées par celles et ceux qui l'ont connu. Citons encore différents syndicats, de pompiers, mais aussi de la police municipale et nationale.
​​​​
Une des dernières photos de Bertrand Pimé.
Cette photo a été envoyée par Bertrand Pimé alors qu'il intervenait sur l'incendie qui lui a été fatal. ©Koumac patrimoine
​​​​​​​​​​​​​​
Publicité