publicité

Epave du Kea Trader: le plan de retrait soumis à un comité scientifique

Vingt mois après son échouement, ce qui reste du Kea Trader attend toujours la construction de la barge-grue qui devra extraire les morceaux d'épave du récif Durand. Le comité scientifique du Parc de la mer de Corail doit émettre un avis sur ce plan de retrait. 

Les morceaux du Kea Trader le 13 février 2019. © Shanghai Salvage company
© Shanghai Salvage company Les morceaux du Kea Trader le 13 février 2019.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
Quelles nouvelles du Kea Trader? Un communiqué de l’Etat apporte des éléments de réponse, vingt mois après l’échouement du porte-conteneurs au large de Maré. Les opérations se poursuivent pour le retrait des débris, en cours depuis novembre 2018.
 

Deux navires chinois

Si la barge chinoise Ju-Li a quitté la zone le temps de la saison cyclonique, «les navires Hua Ao et De-Jing continuent d’œuvrer sur le site et de surveiller l’évolution de l’épave, en attendant l’arrivée de la future barge-grue Cali actuellement en construction en Chine.»
 
La barge Cali en cours de construction, en février 2019. © Shanghai Salvage company
© Shanghai Salvage company La barge Cali en cours de construction, en février 2019.
 

Comité présidé par Gilles Bœuf

«Le plan de retrait de l’épave par cette nouvelle barge a été soumis au comité scientifique du Parc naturel de la mer de Corail», nous apprend le communiqué, signé par le haut-commissaire Thierry Lataste. «Ce comité scientifique, composé de scientifiques membre des instituts de recherches calédoniens, de l'université et de plusieurs chercheurs de renommée internationale, présidé par le professeur Gilles Bœuf, doit émettre un avis sur l’impact environnemental de la solution de démantèlement de l'épave proposée par l’armateur et les prestataires qu’il a choisis.»
 

Encastré depuis juillet 2017

Biologiste et spécialiste des océans, Gilles Bœuf préside le conseil scientifique de l'Agence française pour la biodiversité. Rappelons que le Kea Trader s'est encastré sur le récif Durand dans la nuit du 11 au 12 juillet 2017. Un accident attribué à une succession d'erreurs humaines

Sur le même thème

  • mer

    La chasse aux épaves de bateaux est ouverte à Nouméa

    Le Port Autonome invite les propriétaires de ces bateaux de plaisance qui encombrent la petite et la grande rade à les enlever d'ici la fin du mois sous peine d’amende. Certains de ces navires sont purement et simplement abandonnés, ce qui complique la tâche des autorités maritimes.

  • mer

    Les physalies se multiplient

    Les fausses méduses à fils bleus investissent le littoral et perturbent les vacances en plusieurs endroits de Calédonie. Beaucoup ont vu ces physalies. Des dizaines de baigneurs se sont même «piqués» à cette invasion certes de saison, mais qui n'en reste pas moins douloureuse et même dangereuse.

  • mer

    Un soudeur de 28 ans meurt dans un accident du travail au port autonome

    C’est en intervenant sur un remorqueur à quai qu’un jeune soudeur a été victime d’un accident mortel au port autonome de Nouméa. Le procureur de la République évoque «quelques manquements aux règles de sécurité», en ajoutant que l'enquête devra préciser les circonstances du drame.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play