Cinq personnes mises en examen dans l’affaire de violences à Belep

faits divers belep
Trib
©Martine Nollet
La décision a été rendue par le juge des libertés et de la détention. Cinq personnes ont été mises en examen ce mercredi, à la suite des violences survenues à Belep ce lundi.
Première réponse judiciaire à la suite du drame survenu ce lundi à Belep, faisant un mort et sept blessés. Cinq personnes ont été mises en examen. L’auteur présumé du coup de feu mortel, âgé d’une vingtaine d’année, qui s’était rendu aux gendarmes, a été mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire ce mercredi soir, au Camp-Est. 
 

Contrôle judiciaire strict

De leur côté, quatre autres habitants de l'île ont été mis en examen, pour les faits de violence avec arme. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire strict et ont une interdiction de séjour à Belep et Koumac. Ils ont également interdiction d'entrer en contact avec les autres intéressés et sont dans l'obligation de se présenter tous les jours au commissariat. Tous sont donc libres, mais ils doivent demeurer à la disposition de la justice.
 

Réunion de crise

Mercredi matin, les coutumiers du pays béléma, les représentants de la commune ainsi que la gendarmerie ont tenu une réunion de crise sur l’île. Après que deux habitations, appartenant à la famille présumée à l'origine des scènes de violences ont été incendiées. Une concertation dont le but est de ramener le calme sur place et de protéger la population.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live