Un rassemblement pour soutenir la SLN à Kouaoua

nickel kouaoua
Mobilisation soutien SLN Kouaoua
©Gaël Detcheverry
Le district coutumier de Kai Wii Paa avait invité ce jeudi la population de Kouaoua à soutenir la SLN. Il s’agit de condamner le dernier incendie en date de la serpentine, dimanche dernier et de montrer son soutien à l’entreprise. La SLN pourrait décider de fermer le site. 
[MISE À JOUR]
Dimanche dernier, la serpentine de Kouaoua était incendiée pour la 23ème fois en quelques années. Une nouvelle attaque contre la SLN qui subit régulièrement dégradations et même agressions sur son site de Kouaoua.
Les coutumiers du district de Kai Wii Paa ont appelé ce jeudi matin à un rassemblement de soutien envers la société qui est le plus gros employeur de la commune. 
Kouaoua mobilisation soutien SLN
©Gaël Detcheverry
 

« Moi, je veux que la SLN reste ici »

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel et se sont réunies devant la mairie.
Les coutumiers ont insisté sur la nécessaire reprise du dialogue et sur les règles de respect dans le district. Les employés de la SLN ont aussi pris la parole pour défendre leur outil de travail. 
« On est dans une situation très critique. La SLN ici à Kouaoua a déjà un genou à terre... à nous de faire en sorte qu’elle ne mette pas le deuxième » a déclaré l’un d’entre eux.
Un autre employé qui vient de débuter à la SLN prend aussi la parole : 
« Moi je veux que la SLN reste ici. […] Nous les jeunes, il faut prouver à tous les vieux qu’on veut garder notre outil de travail, préserver notre commune ». 
Kouaoua mobilisation soutien SLN
©Gaël Detcheverry
 

Une activité limitée 

Depuis l’incendie de dimanche, l’activité sur la mine se poursuit, mais au ralenti. Une quarantaine d’employés travaillent sur environ 110 employés.
La serpentine, elle n’est toujours pas réparée. La décision même de réparer n’a pas encore été prise par la SLN. La société indiquait le 25 mai dernier qu’une série de rencontres était en cours avec les autorités, les employés et la population.
 

Une semaine pour décider de l’avenir de la SLN à Kouaoua 

La SLN se donne une semaine pour décider du sort du site de Kouaoua : la réparation de la serpentine ou la fermeture définitive du site. 
Samedi, coutumiers, mairie et gendarmes feront la tournée des tribus de la région pour interpeller les familles sur la méthode utilisée pour s’attaquer à la SLN, que la population s’exprime une bonne fois pour toutes sur l’avenir réservé à la commune.
De leur côté, les syndicats rencontrent la direction de la SLN ce jeudi après-midi à Nouméa. 
Il faut savoir que le centre de Kouaoua est le plus déficitaire des centres miniers de la SLN. Cette année, au mois de mai, il n’a atteint que 20 % de la production visée en 2020. 
Un centre au bord du gouffre. Un gouffre dont aucun des incendiaires de la serpentine n’a encore mesuré ni la profondeur, ni les répercussions sociales sur Kouaoua et l’ensemble du pays. 
Samedi 30 mai donc, tournée de la dernière chance pour un centre qui produit depuis plus d’un demi-siècle.  
Ce vendredi, les coutumiers du district appellent les chefs, les présidents de conseil et les chefs de clans à une réunion à la mairie. 
Le reportage de Gilbert Assawa et Gaël Detcheverry 
©nouvellecaledonie

Le communiqué des coutumiers de Kaa Wii Paa