Des lycéens sensibilisés aux violences sexuelles dans le sport

association province sud
Violaine Chabardes est venue de Métropole pour évoquer les violences sexuelles.
Violaine Chabardes est venue de Métropole pour évoquer les violences sexuelles. ©Martin Charmasson et Christian Favennec/NC la 1ere.
Violaine Chabardes, référente de l’association Colosse aux pieds d’argile, est intervenue ce mercredi 4 mai au lycée Jules-Garnier à Nouville. Elle a attiré l’attention d'élèves en classe de seconde, première et terminale sur les violences sexuelles dans le milieu du sport.

C’est par un témoignage fort que commence cette heure de prévention contre les violences sexuelles dans le domaine sportif : celui d’un rugbyman victime de viol à l’adolescence qui a fondé l’association Colosse aux pieds d’argile. Ce mercredi 4 mai, Violaine Chabardes, la référence de cette structure a animé une séance autour de cette question au lycée Jules-Garnier à Nouville. Le seul établissement scolaire que cette dernière a visité lors de son passage en Nouvelle-Calédonie. Son séjour étant plutôt orienté vers les clubs et les ligues. 

"On a des jeunes qui font une option facultative EPS, mais pas uniquement avec un objectif de performance. Ils ont vraiment un objectif de découvrir les métiers de la santé et du sport. On est en plein dedans", explique Jean-Michel Lehoullier, le directeur du lycée Jules-Garnier. 

Les élèves ont pu se pencher sur des notions essentielles. Cela a été l’occasion de définir les parties intimes et la notion de consentement mais aussi de comprendre comment on verrouille la parole de la victime et de mettre en avant l’importance de parler ou de parler à la place de.

Agir au plus vite

Les lycéens en ont tiré plusieurs enseignements. "J’ai appris que si nous étions victimes d’agressions sexuelles ou quoi que ce soit, nous devons en parler. Si on connaît une personne de notre entourage qui est victime de ça, on doit en parler à ses parents et agir au plus vite", relève un élève. Et une camarade d’ajouter : "Il ne faut pas garder ça pour nous parce qu’on peut en souffrir encore."

Étudiante en master de l’enseignement, de l’éducation et de la formation section EPS, Océane a assisté à cette intervention dans le cadre de son cursus. Elle est convaincue de son importance. "Ne serait-ce que dans les vestiaires au collège et au lycée, et en dehors, ils peuvent être victimes d’agressions sexuelles (…) Cette intervention devrait être largement élargie en Calédonie auprès des ligues et des associations pour intervenir auprès des jeunes et les sensibiliser."

Le CTOS souhaite que le milieu scolaire profite de cette sensibilisation aux violences sexuelles dans le sport. Ça sera l’objet d’une autre visite de l’association Colosse aux pieds d’argile qui reste encore à financer.

Dans le domaine judiciaire, et plus précisément pour ce qui concerne les agressions sexuelles sur mineurs, la justice enquête sur deux figures de la natation calédonienne. Plusieurs témoignages ont été recueillis par NC la 1ere. 

A noter que le numéro de SOS écoute en Nouvelle-Calédonie est le 05 30 30.