L’île des Pins intronisera son grand chef Guillaume Vendegou le 14 octobre

société ile des pins
L'île des Pins, image d'illustration.
L'île des Pins, image d'illustration. ©Caroline Moureaux / NC la 1ere
Le nouveau grand chef de l’Île des Pins, Guillaume Vendegou, sera intronisé le 14 octobre prochain. Pour l’heure, Kunié prépare la grande cérémonie, avec les gestes qui seront portés dans toutes les aires du pays.

Le successeur d’Hilarion Vendegou (décédé le 11 janvier 2020) sera bientôt officiellement intronisé à l’Île des Pins. Guillaume Këëwa Vendegou, nommé le 5 février dernier, sera installé le 14 octobre.

Une longue préparation

Avant cette date, un travail en amont est nécessaire à Kwényïï, puisque les chefferies du pays seront invitées à ce grand événement. 
" On a mis en place [l’organisation] depuis jeudi dernier, au niveau des tribus de l’île qui sont rentrées à la chefferie pour préparer ce qu’on appelle le tabac. Tabac qui doit être réparti dans les différentes chefferies du Territoire" explique Maurice  Kaateu, en charge des relations extérieures et de la communication pour la grande chefferie de l’île. " On a mis en place ce geste [coutumier] et ce geste a été réparti suivant le nombre d’aires sur le Territoire, pour pouvoir dispatcher et dire la date exacte de l’intronisation du grand chef".

Une intronisation malgré des contestations 

Une partie de la population conteste cette nomination et soutient un autre prétendant à ce titre de grand chef. Des dissensions qui expliquent que l’officier public coutumier (OPC) ne s’est toujours pas rendu sur place.
" On n’a plus de communication avec eux, avec l’équipe en face" déplore Maurice Kaateu. "Nous, au niveau de la chefferie, on continue le travail. Le sentiment qu’on a actuellement, c’est de travailler sur le côté coutumier, d’où l’importance de l’intronisation pour le 14 octobre. Et puis cette histoire de l’OPC, ils viendront en temps voulu ; ils peuvent venir maintenant comme ils peuvent venir pour l’intronisation. Normalement, coutumièrement, ça doit primer sur tout ce qui est administratif".

Donner plus de place aux jeunes

 La volonté pour la nouvelle grande chefferie, c’est du changement avec plus de concertation, de palabre, dans les prises de décision. Et surtout, valoriser la jeunesse, et l’intégrer dans les différents projets.  Depuis la nomination de Guillaume Këëwa Vendegou, le 5 février dernier, deux instances coutumières sont en place : l’une nouvelle, le conseil des anciens et l’autre reconduite, le conseil de la Grande chefferie.