EN IMAGES. A l’école du vivre ensemble

éducation mont-dore
Projet Dauphins / St Louis / Conception coutumes 19 novembre 2022
Un véritable spectacle sons et lumières a été présenté vendredi soir, au Vallon-Dore. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère
En 2019, au Mont-Dore, la maternelle publique des Dauphins et l'école privée de Saint-Louis entamaient un projet d'échange à dimension à la fois éducative, culturelle et sociétale. Nouvel épisode ce vendredi soir, au Vallon-Dore, à travers un spectacle sons et lumières, la présentation d'une cour océanienne et un ardent plaidoyer pour le vivre ensemble.

Une communauté éducative proactive. Directrices, personnel enseignant et technique, institutions, artistes, élèves, familles, amis, connaissances… la soirée qui a eu lieu vendredi 18 novembre, vers le ponton du Vallon-Dore, a demandé beaucoup d'énergie(s). Trois ans après le rapprochement entre Les Dauphins et l'école catholique de Saint-Louis, l'échange interculturel destiné à relier les enfants calédoniens de tous les horizons se poursuit, au Mont-Dore. 

Projet Dauphins / St Louis / Conception petits danseurs kanak 19 novembre 2022
Chaque classe de la maternelle s'est imprégnée d'une culture. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Cette fois, la petite maternelle en bord de mer a été lauréate, à la fois du budget participatif "Mon idée pour ma province" et de l'appel à projets "Ecole océanienne". Plus que des danses de fin d'année, l'établissement a carrément élaboré un spectacle sons et lumières, auquel le chorégraphe Richard Digoué a largement contribué. Les premiers voyages et les échanges passés entre communautés ont servi de fil conducteur pour dérouler des danses et des chants servis par des tenues élaborées, des danseurs adultes et des musiciens. 

Projet Dauphins / St Louis / Conception danseurs 19 novembre 2022
Une mise en scène signée Richard Digoué. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

En parallèle, les élèves ont produit une fresque géante pour mettre en valeur le vivre ensemble. Conçue par la plasticienne Mariana Molteni, elle couvre un mur de la cantine à l'entrée de l'école.

Projet Dauphins / St Louis / Conception fresque 19 novembre 2022
La fresque a été conçue par Mariana Molteni. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Plus loin, c'est même la structure d'une case kanak qui est apparue. Elle a été érigée par des gens de Touaourou, à Yaté, en écho au second volet de ce projet d'échanges. Les chambranles ont été réalisés par un sculpteur de Saint-Louis, Kenji. Et les poteaux par Christian Naré, de La Foa. L'esprit de cette cour océanienne, qui a aussi gagné des parcelles à cultiver ensemble ? "Construire une école qui ressemble à nos enfants".

Projet Dauphins / St Louis / Conception case 18 novembre 2022
La case érigée dans la cour des Dauphins. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Sur l'espace vert proche de la maternelle, la soirée a commencé par un geste coutumier. Une coutume très présente durant le spectacle puisque chaque classe terminait sa prestation par un présent à un petit "grand chef". Dans le public, plusieurs centaines de personnes et pas seulement les familles des enfants, mais aussi des convives et des curieux. Avec comme invités d'honneur les écoles privées du Mont-Dore - celle de Saint-Louis et sa sœur aînée de Cluny Conception.

Projet Dauphins / St Louis / Conception public 19 novembre 2022
Côté public, sur des nattes et sous des parapluies. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

"Nous n’avons qu’un seul pays les uns et les autres, c’est la Terre", a plaidé la directrice des deux écoles catholiques, Isabelle Stentz. La directrice des Dauphins a ensuite eu une formule forte. "Le message, c’est de s’excuser auprès de la jeunesse, auprès de laquelle on a raté quelque chose", a en substance lancé Manuéla Quirici. Moteur de cette démarche au long cours, elle a appelé à mettre en œuvre toutes les forces possibles pour "renverser la situation" et faire du vivre ensemble entre jeunes Calédoniens une réalité.

Projet Dauphins / St Louis / Conception petits danseurs Vanuatu 19 novembre 2022
A la façon de Vanuatu. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Puis les prestations des classes se sont succédées, d'abord sous la pluie. Des instantanés de culture kanak. Ni-vanuatu. Wallisienne et futunienne. Polynésienne. "Caldoche". Indonésienne. Antillaise.

Projet Dauphins / St Louis / Conception petits danseurs Tahiti 19 novembre 2022
Dans le "mana" de la culture polynésienne. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère
Projet Dauphins / St Louis / Conception petits danseurs wallis 18 novembre 2022
La séquence wallisienne et futunienne. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Projet Dauphins / St Louis / Conception danseurs stockmen 19 novembre 2022
Clin d'œil aux pionniers européens et aux stockmen. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Projet Dauphins / St Louis / Conception danseuses indonésiennes 18 novembre 2022
Parenthèse indonésienne. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Projet Dauphins / St Louis / Conception angklung 18 novembre 2022
Du côté des petits joueurs d'angklung indonésien. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Projet Dauphins / St Louis / Conception petits danseurs antilles 18 novembre 2022
Eclipse créole. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Les enfants de Saint-Louis ont participé.

Projet Dauphins / St Louis / Conception 18 novembre 2022
Prestation des écoliers de Saint-Louis. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

De même que des écoliers de La Conception à travers les très emblématiques Tambours pour la paix.

Projet Dauphins / St Louis / Conception tambours paix 18 novembre 2022
Tambours pour la paix avec des élèves de Cluny Conception. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

Et cette fois, ce n'est pas un pilou commun qui a conclu l'événement, mais la chanson La Caravane de Stan et Yanita :

En chanson finale, "La Caravane" ©Françoise Tromeur / NC la 1ère

L'année scolaire 2022 n'est pas finie que 2023 promet déjà d'autres émotions. Cette fois, l'échange multiculturel devrait inclure l'île de Maré. Comme un préambule, une délégation de collégiens si nengone sera accueillie au Mont-Dore la semaine prochaine.