Mont-Dore : deux mineurs mis en examen pour des violences sur gendarme

faits divers mont-dore
Briquèterie, Vallon-Dore, mai 2021
Un scénario digne d'un film policier, qui s'est joué dans ce quartier du Vallon-Dore. ©Caroline Antic-Martin / NC la 1ere

Deux adolescents, l'un de seize ans puis l'autre de dix-sept, ont été mis en examen pour tentative de meurtre et violences sur des gendarmes. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 8 au 9 mai, au Mont-Dore. 

Les suites judiciaires d’une nuit compliquée, le week-end des 8 et 9 mai 2021, au Mont-Dore. Tout commence lorsque plusieurs individus volent trois véhicules et d’autres biens dans deux maisons de la Briquèterie, quartier du Vallon-Dore. C’est dans leur fuite que l’altercation avec les gendarmes commence. Elle va durer toute la nuit.

Tir au fusil

D’abord, un des jeunes, armé d’un fusil, tire en direction des forces de l’ordre sans toucher personne. Un peu plus tard, un autre gendarme à pied manque d’être renversé par le conducteur. La voiture percute alors un véhicule de la gendarmerie et finit sa course sur une rambarde. La personne au volant arrive à prendre la fuite.

Un véhicule en feu

Les tensions ne s’arrêtent pas là, puisque les forces de l’ordre essuient à nouveau des tirs en fin de nuit. C'est à ce moment qu'un des véhicules est retrouvé en feu au milieu de la route provinciale, à Saint-Louis, alors qu’une circulation alternée est mise en place. Un individu tente de dérober deux voitures, ainsi qu’un vélo en usant de violences sur les propriétaires.

Passible des assises

Les gendarmes ont interpellé deux adolescents, de seize et dix-sept ans, déjà connus de la justice. C'était confirmé mardi 18 mai : les deux jeunes mineurs ont été mis en examen pour - entre autres - tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique. Un crime passible des assises, pour lequel, ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Il est clair que ce type d’agissement nécessite un traitement judiciaire particulièrement ferme.

Yves Dupas, procureur de la République


Un arrêté ciblant les mineurs ?

Réponse ferme également sur la commune du Mont-Dore où, en l’espace d’une semaine, gendarmes et policiers municipaux ont : dressé 58 procès-verbaux pour ivresse sur la voie publique ; interpellé les auteurs présumés de l’incendie du centre d’éducation à l’environnement; et ceux responsables des dégradations à l’école de la Briquèterie. Désormais en charge de la sécurité, le maire envisage d’autres actions pour répondre à l’exaspération de ses administrés.   

Je proposerai au haut-commissaire de prendre un arrêté pour les mineurs qui vagabondent le soir après une certaine heure. On se concertera pour voir si c'est possible que cet arrêté soit mis sur le Mont-Dore au moins un mois, ce qui nous permettra de retrouver un peu de sérénité. 

Eddie Lecourieux, maire du Mont-Dore


Concernant les faits extrêmement graves du 9 mai, l’enquête est toujours en cours ; d’autres individus pourraient être impliqués. 

Retour sur cette affaire avec Caroline Antic-Martin et Philippe Kuntzmann :