Après 13 mois d’attente, la route du col de Katiramona rouvre à la circulation

travaux publics païta
route col de Katiramona
La route du col de Katiramona est rouverte à la circulation le 18 mars 2022 ©Coralie Cochin/NC la 1ère
C’est la fin d’un long calvaire pour les usagers de la route du col de Katiramona.  Fermée depuis un an, après des glissements de terrain dus aux intempéries, la circulation sur cette portion de la RT1 rouvre ce vendredi 18 mars, à 15 h, précisément.

L’axe n’était plus praticable depuis un an et le passage de la dépression Lucas en février 2021. Il avait été enseveli sous des gravats.
S’en était suivi un imbroglio politique et administratif qui a compliqué le quotidien des quelques 300 habitants de Païta qui vivent dans le secteur, mais aussi ceux de Dumbéa.
La route du col de Katiramona sera officiellement ouverte à partir de 15 h ce vendredi 18 mars.
 

Patience jusqu’à 15 h

Alex habite le quartier voisin des Trois-Vallées. Cela fait plus d’un an qu’il fait le tour par la Savexpress pour se rendre au travail. Un détour de 45 minutes, pour 100 petits mètres de chaussée fermée à la circulation à cause des éboulements.
Alors ce matin, il faisait partie des quelques automobilistes à tenter leur chance et tester la nouvelle route. Raté, puisque son ouverture a été décalée à 15 h.  
" Ça fait trop longtemps qu’on fait tout le tour, du coup, c’est ch… que c’est pas ouvert. Encore une journée, mais bon, c’est pas grave…" commente philosophe l’un des candidats au passage. 

route du col de Katiramona
Quelques voitures voulaient emprunter la route ce vendredi matin mais il faut patienter jusqu'à 15 h ©Coralie Cochin/NC la 1ère

Des travaux jusqu’en fin d’année

Avec son marquage au sol jaune flashy, cette portion de route flambant neuve a des petits airs de route australienne.  
Son tracé reste provisoire, avec une chaussée légèrement rétrécie et une vitesse limitée à 50 au lieu de 70 km/h, jusqu’à l’achèvement des travaux, en fin d’année.  
" Tout ça va nous permettre de finir les travaux sur le talus aval, pour partie un reprofilage, une végétalisation, et une intervention sur le cours d’eau de la Katiramona pour s’assurer que la rivière puisse suivre naturellement son cours" explique Georges Selefen, le directeur de la DITTT.
Une fois n’est pas coutume, le coût du chantier a été revu à la baisse : 700 millions au lieu des 950 millions initialement prévus.
Un chantier financé à parts presque égales par le gouvernement (51 %) et l’Etat (49 %).  

Réouverture officielle route du col de Katiramona
De nombreux officiels avaient fait le déplacement pour la cérémonie ce vendredi matin. ©Coralie Cochin/NC la 1ère

Un problème de compétences

Mais derrière les sourires de circonstances, en ce jour d’inauguration, le maire de Païta, jette un pavé dans la mare. Celui des compétences en matière de routes et de leur financement.  
Treize mois que des administrés de Païta sont privés des services de leur commune, et il a fallu attendre le 17ème gouvernement de Monsieur Mapou pour que des solutions soient trouvées. Au-delà des interprétations juridiques derrière lesquelles le précédent gouvernement pouvait se cacher, et de manière très confortable, je le dis, ça, c’est irresponsable" martèle Willy Gatuhau.
Reste une question : la cause de ces éboulements. Au-delà des pluies, y a-t-il eu responsabilité du propriétaire du terrain en amont de la route, ou de l’entreprise qui exploite la carrière de Katiramona qui a d’ailleurs participé au chantier de rénovation ? 
L’expertise est toujours en cours.


Le reportage de Loreleï Aubry et Cédric Michaut.

©nouvellecaledonie