publicité

Une enseignante agressée au lycée Jean XXIII de Païta

Encore des actes intolérables dans un établissement scolaire.
Cette fois c’est une enseignante du lycée professionnel Jean 23 qui s’est faite agresser lors de son cours, lundi matin.

Un débrayage des élèves en 2012 après l'agression d'un professeur. © NCla1ere
© NCla1ere Un débrayage des élèves en 2012 après l'agression d'un professeur.
  • William Lecren (et CM)
  • Publié le
Après l’agression d’un professeur à Touho, les cambriolages à Canala et l’incendie au lycée Père Guéneau à Bourail, c’est le 4ème incident qui touche un établissement scolaire en quelques jours.
A Païta ce lundi, une enseignante a été victime d’une agression.
Elle s’était  interposée entre deux élèves en train de se battre dans la classe.
L’une d’entre elles l’a poussée contre le bureau.
Choquée sans être blessée physiquement, l’enseignante n’a pas pu reprendre ses cours.
 
La jeune élève a été mise à pied jusqu’au conseil de discipline prévu dans 2 semaines.
 
Virginie Katjawan, enseignante et référente éducative

Ce mardi matin, une réunion s’est tenue avec les élèves dans la classe pour discuter de ce qui s’était passé.
La direction du lycée professionnel hôtelier de la DDEC a ensuite rencontré les professeurs et les personnels pour évoquer la situation.
Les faits sont graves et intolérables a rappelé Sophie Kurtovitch, la directrice de l’établissement.

Sur le même thème

  • faits divers

    Deux blessés par des tirs de plombs à Kaala-Gomen

    Un homme a été interpellé ce mardi à Kaala-Gomen. Il a blessé par tirs de plombs deux personnes ce matin. Des violences qui interviennent dans le cadre d’un conflit entre familles.

  • faits divers

    Chronique d’une nuit agitée à Nouméa

    L’expression «faits divers» prenait tout son sens, la nuit dernière, à Nouméa. Jets de pierre, intrusion dans des établissements scolaires, vol d’alcool ou voitures brûlées, les forces de l’ordre ont été confrontées à une large palette des délits les plus récurrents.
     

  • faits divers

    Fin de cavale pour l'évadé Samuel Moekia

    Samuel Moekia a été interpellé ce vendredi, à la tribu de Saint-Louis par l’antenne du RAID de Nouméa, l’unité d’élite de la Police nationale. L’intéressé était en état d’évasion depuis près de trois ans. Il a été placé en garde à vue avant son placement en détention.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play