Sécurité, jeunesse, environnement... La province Sud fait le bilan de sa mandature à mi-parcours

politique province sud
Bilan province Sud
©Cédrick Wakahugneme / Nc la 1ere

En attendant celui de la province Nord et des Iles, l’exécutif du Sud a présenté lundi le bilan des actions menées par la collectivité. 

C’est au travers d’une vidéo, que la province Sud a décliné ce lundi 17 mai, les actions menées par la collectivité durant ses deux ans de mandatures, débutés le 17 mai 2019. Tour d'horizon.

  • Sur l'économie : des restrictions budgétaires "sans aucune répercussion"

Le redressement des comptes tout d’abord, avec la baisse de la masse salariale ou la réduction des investissements. Ses efforts de restriction budgétaire "n’ont aucune répercussion sur ses actions menées en parallèle", a assuré Sonia Backès, présidente de la province Sud. 

"L’idée, c’est que la province soit au service des citoyens et les accompagne, ajoute-t-elle. D’abord les entreprises, pendant la crise Covid, les salariés et sous-traitants pendant la crise de Vale, d’apporter un soutien immédiat extrêmement rapide." Une province conduite par une majorité Avenir en Confiance, qui reste le principal acteur en matière d’investissements avec un budget de 9 milliards de FCFP. Depuis la provincialisation, il y a plus d’une trentaine d’années, les trois provinces sont incontournables dans le paysage local. 

  • Sur la sécurité : la mise en place de "la vérification de l'errance des mineurs"

Des acteurs qui traitent de "problématiques de fonds", poursuit Sonia Backès. "En première partie la sécurité, sur la délinquance des mineurs avec une nouveauté qui se met en place petit à petit qui est la vérification de l’errance des mineurs", a détaillé Sonia Backès.

  • Sur l'environnement : "actions de fonds" et reboisement

La présidente de la province Sud a aussi donné ses pistes pour "des actions de fonds également sur l’environnement, avec un travail de reboisement et un accompagnement des jeunes pour des projets fondamentaux en matière de changement de vision sur le développement économique."

Sonia Backès, présidente de la province Sud

  • Sur l'usine du Sud : "Tout le monde a joué le jeu"

Autre satisfaction pour la présidente, le règlement du dossier de l'usine du Sud. "On a réussi à mettre en place toutes les forces du Sud, qu'elles soient politiques ou coutumières, tout le monde a joué le jeu. Ça a permis à 3 000 personnes de retrouver leur emploi et puis ça va être la première fois que les collectivités vont gagner de l'argent sur le nickel. Concrètement, la province Sud va toucher plusieurs centaines de millions du nickel, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent."

  • Sur les provinces : elles doivent revenir "au centre du jeu"

Quant à la place des trois provinces sur le territoire, la présidente de la province Sud l'assure : "Elles doivent revenir comme elles l’ont été en 1988, c’est-à-dire, au centre du jeu", conclut Sonia Backès. 

Le reportage d'Yvan Avril et Nicolas Fasquel: