nouvelle calédonie
info locale

Thio, île des Pins, La Foa... Récit d'une journée au feu

incendie thio
Feu de l'île des Pins, 26 novembre 2019
Mardi en fin de journée, à l'île des Pins. ©Yannick Vakié
Des départs de feu, des pompiers sur plusieurs fronts, des axes routiers stratégiques coupés à différents endroits de la Grande terre : cette journée de mardi s'est encore déroulée au rythme des incendies, en Nouvelle-Calédonie. 
La sécurité civile le rappellera en fin de journée : quand commence ce mardi de sécheresse et de fort alizé, «toutes les conditions sont réunies pour que le Caillou brûle».
 

Ce matin, à Poya et Yaté

A 7h30, les soldats du feu se concentrent sur des feux datant de la veille, relate le capitaine Laurent Thomas, responsable du service opérations et gestion des risques à la DSGCR. Un «chantier» est actif sur la côte Ouest, à Basse-Poya, et un autre dans le Grand Sud, vers le barrage de Yaté. Des hélicoptères bombardiers d'eau y sont engagés dès le matin, avec des moyens de la sécurité civile du Nord et du Sud.
Bilan de 17 heures : «sur Basse-Poya, 58 hectares de surface sinistrée et sur le barrage de Yaté, le feu est actuellement éteint et il y a seize hectares qui ont été déclarés.» 
 

A Houaïlou aussi

Le matin, un hélicoptère bombardier d'eau intervient aussi à Houaïlou, en appui des pompiers. En cause, un incendie qui a débuté lundi dans une bambouseraie. Un feu qui aurait menacé la mairie et deux habitations, mises en sécurité par les soldats du feu. Huit hectares seraient partis en fumée. Le sinistre est toujours en cours mardi soir. Placé sous surveillance, il se situe sur les hauteurs et ne menace plus aucune habitation.
Citons encore un feu à la tribu de Gondé, débuté mardi à la mi-journée. En fin d'après-midi, la RPN3 va être un temps coupée entre Houaïlou et Kouaoua.
 

A la mi-journée, à Thio

Feu de brousse à Thio, 26 novembre 2019, vers Pétroglyphes
©Marie-Ange Homboe
Vers midi, la situation s'emballe, à commencer par la commune de Thio. «On a deux feux en évolution libre, sur Pétroglyphes et sur Nakaré», décrira le capitaine Thomas vers 17 heures. L'incendie sur la montagne à hauteur du lotissement des Pétroglyphes est proche d'une station-service. Des maisons se trouvent non loin. Et vu l'épaisseur des fumées, la circulation sur la RT4 qui relie Thio à Boulouparis sera un temps fermée. Elle a repris depuis.
Feu de Thio, Pétroglyphes, 26 novembre 2019
Mardi soir aux Pétroglyphes de Thio. ©Agnetha Lucas
Bilan : «300 hectares de surface brûlée», estime le capitaine Thomas en fin de journée. «On a des hélicoptères sur zone, avec les moyens de la sécurité civile, appuyés par les pompiers de la commune.» L'autre feu, à hauteur de Nakaré, menace directement des habitations, «les pompiers œuvrent pour protéger les habitations».
 

L'île des Pins brûle

Feu de l'île des Pins, 26 novembre 2019
©Yannick Vakié
Pendant ce temps, ça se met à brûler à l'île des Pins. Autour de 13 heures, «un important feu de forêt» se déclare au niveau de l’aérodrome de Moué. Bilan : «Trente hectares de surface brûlée, les pompiers sont à pied d’œuvre pour essayer de le neutraliser.» En soirée, l’incendie évolue à l’Ouest vers des habitations, à proximité de Kodjeu. Quatre maisons seraient menacées, une personne âgée a été évacuée. Les soldats du feu sont sur place. Le point à la nuit fait état de 90 hectares brûlés.
 
Feu de l'île des Pins, 26 novembre 2019
©Yannick Vakié
 

La Foa s'enflamme à nouveau

Le feu de La Foa vu du ciel mardi, 26 novembre 2019
Le feu de La Foa vu du ciel mardi, à la mi-journée. ©Philippe Bernut
L'autre grand feu du jour prend vers 14 heures, à La Foa, sur le secteur de Ouano où la RT1 va être coupée à deux reprises dans les deux sens. De nombreux automobilistes doivent prendre leur mal en patience face à cet impressionnant sinistre, attisé par le vent fort, dans un secteur en partie habité.
Feu de La Foa, Ouano, 26 novembre 2019
Mardi après-midi, bouchon sur la RT1 à Ouano. ©Une internaute
Bilan de fin de journée : «170 hectares de surface brûlée, des moyens important du SIVM Sud sont actuellement sur les lieux et ils ont été renforcés par des sapeurs-pompiers de la sécurité civile.» Sans parler des rotations d'hélicoptère.  
Feu de La Foa, RT1 coupée
Mardi après-midi, le feu de Ouano vu de la RT1. ©Jean-Louis Quinty.
 

La promesse d'une longue nuit, et d'une journée chaude

«Les pompiers vont être à pied d’œuvre toute la nuit, annonçait le cadre de la sécurité civile, et demain matin, on va préparer les dispositifs pour qu’il soient engagés très tôt.» Avec une note d'optimisme : «Même si les conditions climatiques ne nous sont pas favorables, l’évolution des feux est plutôt favorable.»
Feu de Ouano, La Foa, 26 novembre 2019
La Foa enfumée, mardi après-midi. ©Delphine Réau
La carte prévisionnelle du risque feu pour ce mercredi prédisait un niveau d'alerte extrême pour la moitié Sud de la Grande terre. En tout cas les communes de : Bourail, Moindou, La Foa, Farino, Sarraméa, Boulouparis, Païta, Nouméa, Houaïlou, Kouaoua, Canala, Thio et Yaté (ainsi que la réserve naturelle intégrale de la montagne des Sources).
 
Carte prévisionnelle de Prévifeu pour le 27 novembre 2019
©Météo France NC
Publicité