Vale NC : l’«ultimatum» posé par les coutumiers fait réagir la province Sud

nickel province sud
Vale NC
©NCla1ère
«L’ultimatum posé par les coutumiers du Sud fait peser un risque majeur sur le processus du rachat et de la sauvegarde des emplois», estime la présidente de la province Sud. Dans un communiqué diffusé ce samedi au nom de l'institution, Sonia Backès réagit en ces termes à la position exprimée hier par des représentants de l'aire Drubea-Kapumë et du collectif Rhéébu Nùù (détails ci-dessous). 

«Pas simple de trouver un repreneur»

«Dans la situation actuelle de l’entreprise qui, depuis le début de son exploitation, n’a jamais gagné d’argent, il n’est pas simple de trouver un repreneur qui investisse suffisamment pour sécuriser l’outil et les centaines d’emplois dans le Sud», défend la responsable de l'exécutif provincial. 
 

«Intrusion»

Laquelle «s’étonne» de «cette intrusion» des autorités coutumières dans la procédure de rachat d’une société privée, en l'occurrence les négociations entre Vale et l'Australien New Century Resources. En estimant, à propos de la préférence affichée pour l'offre de la SMSP et son partenaire coréen, «que l’objectif clairement affiché est d’offrir l’usine du Sud à André Dang»
 

L'exécutif provincial se dit à disposition «pour un échange apaisé»

Se disant à disposition «pour un échange apaisé» sur le sujet, Sonia Backès «demande solennellement aux coutumiers de laisser VNC finaliser sereinement les discussions avec New Century dans l’intérêt de la Nouvelle-Calédonie et des salariés de Vale» et assure : «La province Sud, représentante démocratique de l’ensemble des habitants, dont l’assemblée devra se prononcer en fin de parcours sur le rachat, est extrêmement vigilante pendant tout ce processus, sur les garanties environnementales et sociales offertes par le repreneur.» 
 

Sans oublier la dette

La patronne de la Maison bleue rappelle au passage que «la province Sud, en tant que régulateur, et la SPMSC (dont la province Sud est actionnaire majoritaire) au titre des 5% qu’elle détient dans l’entreprise, sont associées au processus de rachat de Vale NC». Elle souligne encore que «le montage du Sud et les discussions en cours avec le repreneur amènent [la province] à faire annuler la totalité de sa dette sur ses 5%, qui pourraient être amenés à monter jusqu’à 10% sans dette». 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live