Référendum J-7: mobilisation des électeurs, vote des malades, parole de ministre [Journal de campagne#7]

référendum
Journal de campagne du 28 octobre 2018
©Réunion la 1ere, NC la 1ere et DR
A une semaine du scrutin, la question de la participation, les électeurs hospitalisés, la confiance de la ministre mais aussi le cas Temaru, la position de mouvements bretons ou un débat sur Public Sénat. C’est dans notre journal de campagne.

#Participation

Quelle sera la mobilisation des électeurs le 4 novembre? Est-ce que les Calédoniens autorisés à voter ont prévu d'aller aux urnes, dimanche prochain? Ce matin, Célia Clery est allée interroger les clients du marché de Nouméa. Ecoutez son micro-trottoir, entre chalands qui expliquent avoir «rendez-vous avec l'histoire» et déçus qui n'ont pas été inscrits.
 

#Paroles d'électeurs

Chaque jour, NC la 1ere donne la parole à un électeur calédonien. Qu'attend-il du référendum ? Comment voit-il l'avenir du Caillou ? Aujourd'hui, le point de vue de Régine Boere, de Houaïlou. 

#Procurations des malades

Le temps presse, pour les électeurs qui ne pourront pas se rendre au bureau de vote et qui souhaitent établir une procuration. Le haut-commissariat a incité à faire fissa, compte-tenu des délais d'acheminement postal. A moins d'envoyer les formulaires par courriel, ou que les autorités compétentes se déplacent.
C'est ce que font les gendarmes de Dumbéa: ils vont à la rencontre des malades hospitalisés au Médipôle pour leur faciliter les démarches. Hier, Cédrick Wakahugnème les a suivis dans le service orthopédique. Mais encore faut-il que les personnes signalées par l'hôpital aient sur elles les papiers nécessaires...
 

#Annick Girardin

La ministre des Outremer a elle aussi expliqué comment elle appréhendait le référendum calédonien. Elle s'exprimait au journal télévise de Réunion la 1ere, à l'occasion de sa visite sur l'île. «On est au rendez-de l'organisation nécessaire à ces trente ans de dialogue en Nouvelle-Calédonie», a-t-elle expliqué à notre confrère Gaël Le Dantec, en évoquant la longue préparation en amont. 
 

#Oscar Temaru

La nouvelle est tombée alors que le leader indépendantiste polynésien terminait une tournée en Calédonie pour soutenir le "Oui" au référendum: le Conseil d'Etat a déclaré Oscar Temaru inéligible un an pour irrégularités dans ses comptes de campagne lors des dernières territoriales. Il n'en fallait pas plus pour le groupe UC-FLNKS et Nationalistes fasse le lien. Sous la plume de son président Roch Wamytan, il y voit «un énième signe confirmant que la classe politique française et tout l’appareil d’Etat jusqu’au plus haut niveau, [accompagnent] la campagne pour le "non" en Kanaky-Nouvelle-Calédonie».
 
Oscar Temaru en campagne pour le oui à Lifou, 26 octobre 2018
Oscar Temaru durant la marche du FLNKS à Lifou. ©NC la 1ère
 

#Bretons

Les nombreux Calédoniens originaires de Bretagne, toutes communautés confondues, y seront-ils sensibles? Trois mouvements bretons se sont joints à la ronde des soutiens exprimés au FLNKS par des nationalistes européens. Dans un communiqué commun diffusé ce week-end, le "Oui" à l'indépendance reçoit l'adhésion de Breizh Europa, du Parti breton et du mouvement Pour la Bretagne.
«Le peuple néo-calédonien a su préparer cette échéance du 4 novembre 2018 de façon démocratique, écrivent leurs présidents. C’est pourquoi nous avons confiance et le soutenons dans sa recherche de plus de liberté, de plus de responsabilité. En conséquence, nous souhaitons le succès du "Oui» au référendum du 4 novembre et assurons le peuple kanak de toute notre solidarité.»
 

# Transferts financiers de l'Etat

Chaque jour, nous posons une question concrète à deux responsables politiques, un partisan du "Oui" et un partisan du "Non", pour évoquer leurs propositions pour l'avenir du Caillou. Aujourd'hui : quel avenir pour les transferts financiers de l'Etat? 

#Dans les médias nationaux

Alors que l'échéance se rapproche, les articles et dossiers à visée pédagogique se succèdent, dans les médias nationaux ou régionaux, pour expliquer le référendum calédonien. Comme ce dossier de l'AFP relayé ce weke-end.  Sur la chaîne parlementaire Public Sénat, dans l'émission Un monde en docs, c'est la diffusion d'un documentaire consacré à André Dang qui a été l'occasion d'évoquer le contexte et les enjeux de la consultation, avec des invités connaisseurs de la Calédonie tels qu'Alain Christnacht.
Un débat à retrouver ici. 
Face à face, le débat radio
Pour la dernière semaine de campagne avant le référendum, NC la 1ere propose un nouveau rendez-vous en radio. L’invité de la matinale devient un face à face thématique entre promoteurs du "Oui" et du "Non". Demain, à partir de 7h05, Angélique Souche recevra Gilbert Tyuienon, pour le groupe UC-FLNKS et Nationalistes, et Philippe Michel, pour Calédonie Ensemble.